Accueil > Actualités > Femme et sport > Le président du CIO plaide en faveur d'un sport libre de toute discrimination lors de la 6e Conférence mondiale du GTI sur la femme et le sport

Femme et sport

Options

Le président du CIO plaide en faveur d'un sport libre de toute discrimination lors de la 6e Conférence mondiale du GTI sur la femme et le sport

IOC President calls for sport free from discrimination at 6th IWG World Conference on Women and Sport

12/06/2014

Le président du Comité International Olympique (CIO), Thomas Bach, a parlé aujourd'hui du rôle de chef de file que le sport peut jouer pour faire avancer la cause de la parité hommes/femmes dans un discours qu'il a prononcé au cours de la cérémonie d'ouverture de la 6e Conférence mondiale du Groupe de Travail International (GTI) sur la femme et le sport à Helsinki, Finlande. La conférence, laquelle se tient du 12 au 15 juin, est officiellement soutenue par le CIO et placée sous le mot d'ordre "Conduire le changement – être le changement."

Accueilli sur l'estrade par le membre du CIO en Finlande, Peter Tallberg, lequel a également été membre de la première commission des athlètes du CIO en 1982, le président du CIO a informé l'assistance des progrès que le CIO avait accomplis en termes de participation féminine dans le sport.

"Les femmes concourent aux Jeux depuis 1900, mais ce n'est qu'aux Jeux de 2012 à Londres que le nombre de femmes en lice était proche de la parité, avec près de 45 % de concurrentes. De fait, certaines des plus grandes équipes, la Finlande par exemple, comptaient plus de femmes que d'hommes au sein de leur délégation", a déclaré Thomas Bach.

"Les Jeux de 2012 à Londres ont également été marqués par une autre étape importante avec la participation des femmes dans tous les sports."

Et de rappeler : "Le sport a été, et continue d'être, un outil essentiel pour montrer qu'un autre monde est possible et ce rôle se poursuit aujourd'hui. Notre conviction profonde, inscrite dans notre Charte, est que le sport devrait être accessible à tout un chacun, indépendamment de son sexe, de sa race, de son appartenance ethnique, ou de toute forme de discrimination, y compris l'orientation sexuelle. En tant qu'organisation sportive, nous ne pouvons pas forcer tel ou tel pays à changer ses lois mais ce que nous pouvons faire en revanche, c'est montrer l'exemple sur la manière dont une société basée sur ces convictions essentielles peut fonctionner."

Thomas Bach a par ailleurs salué les progrès accomplis au fil des années pour augmenter la présence des femmes et des jeunes filles sur l'aire de compétition, tout en insistant sur la nécessité de poursuivre ces efforts afin que davantage de femmes occupent des postes à responsabilités.  

"Nous devons faire plus pour que les femmes accèdent à des postes de direction. Nous avons vu de quoi les femmes étaient capables sur l'aire de compétition. Nous avons également besoin de leur intelligence, de leur énergie et de leur créativité dans l'administration et la gestion du sport."

Lire ici l'intégralité du discours (en anglais).

Parmi les principaux intervenants lors de la cérémonie d'ouverture, citons la première femme chef d'État en Finlande (2000-2012) et également présidente d'honneur et présidente du comité honoraire de la 6e Conférence mondiale du GTI sur la femme et le sport, Tarja Halonen, la co-présidente du Groupe de Travail International (GTI) sur la femme et le sport, Raija Mattila, la ministre finlandaise de la Culture et du Logement, Pia Viitanen, le membre du CIO et quintuple olympien, Peter Tallberg, le membre du CIO et président du Comité International Paralympique (IPC), Sir Philip Craven, et le président du Comité National Olympique (CNO) finlandais, Risto Nieminen.

Le président du CIO a en outre déclaré que si le sport pouvait contribuer à mettre en avant les droits en matière d'égalité des sexes dans le monde, il ne pouvait en revanche pas commencer le changement seul. En effet, selon lui, la lutte contre la discrimination et l'injustice est toujours un travail d'équipe. 

Il a ainsi commenté : "Le sport a fait ses preuves en tant qu'outil efficace pour la parité hommes/femmes et l'autonomisation des femmes et des jeunes filles. Afin de progresser réellement dans notre quête de l'égalité des sexes et de permettre aux femmes et aux jeunes filles d'avoir accès à l'activité physique partout dans le monde, nous devons œuvrer en étroite collaboration avec les gouvernements, les établissements scolaires, le secteur privé et la société civile à tous les niveaux."  

Les membres de la commission exécutive du CIO et olympiennes, Anita DeFrantz et Claudia Bokel, étaient également présentes lors de cet événement et ont respectivement abordé les thèmes suivants : "Conduire le changement dans les politiques sportives" et "Le sport sans crainte".

En prélude à la cérémonie d'ouverture, le président du CIO a rencontré dans des réunions distinctes le président de la République de Finlande, Sauli Niinistö, et le commissaire européen à l'Éducation, la Culture, le Multilinguisme et la Jeunesse, Androulla Vassiliou.

Liens connexes : faits et chiffres clés

###

Le CIO est une organisation internationale indépendante à but non lucratif, composée de volontaires déterminés à bâtir un monde meilleur par le sport. Il redistribue plus de 90 % de ses revenus au mouvement sportif au sens large, aidant ainsi les athlètes et les organisations sportives à tous les niveaux dans le monde. 

###

Pour plus d'informations, veuillez prendre contact avec l’équipe des relations médias du CIO  au +41 21 621 60 00, email : pressoffice@olympic.org ou consulter notre site web : www.olympic.org

Vidéos

YouTube: www.youtube.com/iocmedia

Photos

Un grand choix de photos sera disponible après chaque événement, consultez ces photos sur Flickr
Pour toute demande de photos ou de séquences d'archives, veuillez prendre contact avec notre équipe images à l'adresse suivante : images@olympic.org

Réseaux sociaux

Pour des informations de dernière minute sur le CIO, retrouvez-nous sur Twitter, Facebook et YouTube.

À LA UNE