Accueil > Actualités > JOJ Actualités > Le président du CIO échange des idées avec des athlètes sur Jeux Olympiques de la Jeunesse

JOJ Actualités

Options

Le président du CIO échange des idées avec des athlètes sur Jeux Olympiques de la Jeunesse

IOC President shares ideas with athletes on future Youth Olympic Games
©IOC/Ian Jones

06/03/2014

Dans les derniers moments des Jeux Olympiques d'hiver de 2014 à Sotchi, le président du CIO Thomas Bach avait d'ores et déjà en tête le prochain événement olympique, à savoir les Jeux Olympiques de la Jeunesse (JOJ) de 2014 à Nanjing.

Désireux de faire des JOJ une manifestation "par les jeunes, pour les jeunes", il a saisi l'occasion à Sotchi de rencontrer les ambassadeurs des Jeux Olympiques de la Jeunesse et les athlètes qui étaient en lice à Innsbruck en 2012 et à Sotchi en 2014 afin d'avoir leur point de vue sur le premier événement sportif majeur pour la jeunesse.

Autour de la table aux côtés du président du CIO, les ambassadeurs des JOJ Yuna Kim, patineuse artistique sud-coréenne, et Chad le Clos, star sud-africaine de la natation, lesquels seront à Nanjing cet été pour conseiller et soutenir les athlètes participants. Également présents à cette réunion, les athlètes Adam Lamhamedi du Maroc, le premier Africain à avoir remporté une médaille d'or dans un sport d'hiver lors de l'édition de 2012 à Innsbruck et porte-drapeau de son pays à Sotchi en 2014, l'Australienne Greta Small, qui avait concouru dans les cinq disciplines du ski alpin et Katie Summerhayes de Grande-Bretagne, une des pionnières du nouveau sport qu'est le slopestyle en ski.

Le président a demandé aux athlètes ce qu'ils avaient retiré de leur expérience aux Jeux Olympiques de la Jeunesse et de quelle manière la manifestation les avait aidés dans leur carrière.

Greta Small a été la première à répondre : "Pour les personnes pratiquant déjà un sport, les JOJ sont un formidable test et quelque chose auquel il est possible d'aspirer. En tant qu'athlète de sports d'hiver originaire d'Australie, l'édition de 2012 à Innsbruck m'a ouvert de nombreuses portes. Ce fut la meilleure chose dans cette expérience jusqu'ici." 

Adam Lamhamedi partage ce sentiment : "Les JOJ sont très utiles car ils représentent un objectif des plus motivants. C'est un défi de participer aux JOJ et vous apprenez beaucoup plus qu'uniquement concourir. Vous gagnez non seulement en expérience, mais aussi en compétences."

Chad le Clos, jeune ambassadeur des JOJ, a pour sa part beaucoup parlé des innovations et des nouvelles disciplines et de la manière dont celles-ci peuvent permettre d'associer les jeunes de la ville et du pays hôtes. "Non seulement les jeunes du pays hôte peuvent avoir un aperçu de nos sports, mais nous pouvons aussi créer des liens avec le grand public. Les athlètes en compétition ont aussi l'occasion de rencontrer les habitants et de découvrir leur culture." 

Adam Lamhamedi a également soutenu l'introduction de nouveaux sports à Nanjing : "C'est super d'avoir de nouvelles épreuves et disciplines sportives. C'est sympa pour les athlètes de pouvoir essayer différents sports en dehors du leur et de vivre quelque chose de nouveau."

Si les athlètes sont favorables aux innovations, ils ont également insisté sur le fait que les compétitions de haut niveau devaient rester au cœur des JOJ. "Nous ne souhaitons pas faire de la manifestation un festival, les JOJ doivent rester quelque chose de sérieux", a déclaré Chad Le Clos. Et d'ajouter : "Nous avons besoin de l'esprit olympique. Avoir des éléments amusants est important, mais nous voulons aussi nous remettre au travail à la fin des compétitions."


Katie Summerhayes
© Anna Konovalova /IOC

Le président Bach a par ailleurs souhaité entendre leurs idées sur la manière d'inspirer le public qui ne serait pas encore dans le monde du sport, autrement dit sur la manière de faire bouger les personnes inactives. La réponse de Greta Small à cette question a été sans appel : via les médias sociaux. "Les médias sociaux font tomber les barrières avec les jeunes. Il est facile de les faire quitter leurs canapés. Il faut leur montrer comment ils peuvent grâce au sport profiter de passer du temps avec leurs amis. C'est de cette façon que j'ai commencé pour ma part."

Yuna Kim, laquelle était à Innsbruck en 2012 pour les premiers JOJ d'hiver en tant qu'ambassadrice, a commenté : "Après être allée aux JOJ, j'ai pu constater que c'était un grand événement pour les jeunes sur place. C'est une excellente occasion pour eux de poursuivre leurs carrières, et comme tout le monde a à peu près le même âge, c'est très amusant d'y participer. C'est aussi un bon moyen d'inciter les autres jeunes à pratiquer un sport et à essayer quelque chose de nouveau."

Le président du CIO a conclu cette réunion par ces mots : "L'un des objectifs premiers des JOJ est de donner aux jeunes athlètes les connaissances et les compétences nécessaires pour être des ambassadeurs dans leurs communautés, et vous en êtes de parfaits exemples. Après Nanjing 2014, nous nous retrouverons à nouveau pour partager d'autres idées car vos commentaires et suggestions sont essentiels pour l'avenir des JOJ."

L'édition des JOJ de 2014 à Nanjing sera la deuxième édition des Jeux Olympiques de la Jeunesse d'été, suite à la première édition à Singapour en 2010. Nanjing 2014 se tiendra du 16 au 28 août. La ville de Lillehammer accueillera quant à elle la deuxième édition des JOJ d'hiver en 2016.


Greta Small
© Anna Konovalova /IOC

À LA UNE