Accueil > Actualités > Médias CIO > Le Mouvement olympique pleure la disparition de Nelson Mandela et salue ce héros de l’humanité

Actualités Olympiques

Options

Le Mouvement olympique pleure la disparition de Nelson Mandela et salue ce héros de l’humanité

Le Mouvement olympique pleure la disparition de Nelson Mandela et salue ce héros de l’humanité
©IOC/Giulio Locatelli; Getty Images

06/12/2013

Thomas Bach, président du Comité International Olympique (CIO), a aujourd’hui exprimé la tristesse partagée par l’ensemble du monde sportif à l’annonce du décès de Nelson Mandela.

« Le Mouvement olympique déplore la perte d’un grand ami et d’un héros de l’humanité », a déclaré le président Bach. Et d’ajouter : « Mais sa position face au sport peut nous rendre fiers - fiers de sa compréhension du potentiel du sport pour faciliter l’intégration. »

Le président Bach, qui avait personnellement rencontré M. Mandela, a confié qu’il était une véritable source d’inspiration. « Lorsque je l’ai rencontré, je me souviens lui avoir demandé s’il détestait ses ennemis. Il m’a répondu « non ». Lorsqu’il a vu que j’étais sceptique, il a déclaré « Si je les haïssais, je ne serais plus un homme libre. » Cette réponse résume parfaitement cet homme et son humanité. »

Lors d’une réunion au CIO ce matin, Sam Ramsamy, membre du CIO en Afrique du Sud et l’un des chefs de file du mouvement anti-apartheid, a tenu à rendre hommage à Nelson Mandela pour « sa compréhension du sport en tant que facteur d’unité ». Pour lui, « il ne s’agit pas tant de pleurer,  mais de célébrer la vie d’un homme exceptionnel ». 

M. Mandela, grand passionné de sport lui-même, avait déclaré :

« Le sport a le pouvoir de changer le monde. Il a le pouvoir d’inspirer, il a le pouvoir d’unir les peuples d’une façon presque unique. Il parle aux jeunes dans un langage qu’ils comprennent. Le sport peut faire naître l’espoir là où régnait le désespoir. Il est plus puissant que les gouvernements pour faire tomber les barrières raciales. Il se moque de toute forme de discrimination. »

Pour honorer sa mémoire, le CIO a décidé la mise en berne pendant trois jours du drapeau olympique flottant devant son siège.


 

Les meilleures photos de Sotchi 2014

À LA UNE