Accueil > Actualités > Médias CIO > Le CIO rencontre le gouvernement et le Comité National Olympique du Sri Lanka

Actualités Olympiques

Options

Le CIO rencontre le gouvernement et le Comité National Olympique du Sri Lanka

IOC holds meeting with Government and National Olympic Committee of Sri Lanka

27/11/2013

Le CIO a rencontré aujourd'hui à Lausanne une délégation du gouvernement du Sri Lanka conduite par son ministre des Sports, le Comité National Olympique sri-lankais (CNO), ainsi que de hauts représentants de l'Association des fédérations internationales des sports olympiques d'été (ASOIF), de l'Association des Comités Nationaux Olympiques (ACNO) et du Conseil olympique d'Asie (OCA).

Cette réunion a été convoquée afin de résoudre une question de longue date découlant de la loi sur le sport (en vigueur depuis 1973) et de la règlementation gouvernementale applicable aux organisations sportives sri-lankaises (principalement les fédérations nationales de sport et le CNO). Tous les participants ont reconnu l'aspect extrêmement positif de la démarche ainsi que la volonté du ministre des Sports d'aborder cette question ouvertement afin de trouver une solution à une situation qui date des années 1970. La rencontre a été l'occasion de trouver un terrain d'entente et d'établir les conditions requises pour permettre aux organisations sportives du Sri Lanka de se conformer non seulement à la législation nationale, mais également aux principes de base (en particulier celui de l'autonomie) et aux exigences des organisations internationales de sport auxquelles elles sont affiliées.

La réunion s'est achevée sur l'accord suivant :

  • La loi sur le sport (en vigueur depuis 1973) et la règlementation gouvernementale en découlant feront toutes deux l'objet d'une révision, au cours des neufs prochains mois pour la première et des six prochains mois pour la seconde, afin qu'elles soient en accord avec les principes de base qui régissent le Mouvement olympique. À cette fin, et pour veiller à ce que toutes les parties concernées soient dûment consultées, un groupe de travail sera établi immédiatement entre le Ministère des Sports et le CNO/fédérations nationales de sport, groupe de travail auquel sera également associé le CIO (en tant que représentant du Mouvement olympique dans son ensemble).

  • Toutes les fédérations nationales de sport devront se mettre en relation avec les Fédérations Internationales auxquelles elles sont rattachées pour revoir leurs statuts conformément aux règles des FI et aux principes du Mouvement olympique. Cette opération doit être menée à bien au cours de six prochains mois sous la supervision de chacune des Fédérations Internationales concernées, lesquelles décideront également, au cas par cas une fois le processus achevé, si de nouvelles élections au sein des fédérations nationales s'avèrent nécessaires.

  • Les statuts du CNO seront eux aussi revus en collaboration avec le CIO afin de s'assurer qu'ils sont pleinement conformes à la Charte olympique et aux exigences du CIO. Les nouveaux statuts devront alors être soumis à l'Assemblée générale du CNO pour adoption et être officiellement approuvés par le CIO. Ces nouveaux statuts serviront de base aux élections qui auront lieu au sein du CNO. La procédure (y compris la révision des statuts du CNO et les élections) ne devra pas prendre plus de six mois. Les dirigeants actuels du CNO resteront en place jusqu'à la tenue des élections.

Le CIO et tous ses partenaires sont convaincus que cette procédure sera l'occasion pour toutes les organisations sportives sri-lankaises de revoir leur gouvernance et d'exercer leurs activités conformément aux règles du Mouvement olympique et à la législation nationale. Qui plus est, ce processus devrait permettre d'établir des relations harmonieuses et une coopération fructueuse entre les autorités gouvernementales et le Mouvement olympique au Sri Lanka, dans le plein respect de l'autonomie, des compétences et des responsabilités de chaque entité.

Les meilleures photos de Sotchi 2014

À LA UNE