Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Le chef de mission de la délégation britannique voit les Jeux sous une nouvelle perspective

Sotchi 2014

Options

Le chef de mission de la délégation britannique voit les Jeux sous une nouvelle perspective

Team GB Chef de Mission gets new perspective at Sochi Games
©IOC/Chris Graythen

21/02/2014

Mike Hay a déjà l’expérience des Jeux Olympiques d’hiver sous différentes perspectives, y compris celle de l’athlète lorsque le curling était un sport de démonstration, mais il ne l’avait encore jamais eue sous l’angle plus large que lui confère son nouveau rôle de chef de mission de la délégation britannique.

Depuis le quartier général britannique à Sotchi, Mike Hay a pour mission principale de défendre les intérêts des olympiens britanniques et de jouer le rôle de chef de liaison entre la British Olympic Association (Comité olympique britannique - CNO) et toutes les autres entités clés des Jeux, soit le Comité International Olympique, les Fédérations Internationales et le comité d’organisation. Cette fonction exige des qualités telles que le souci du détail, le sens de la diplomatie et une bonne dose d’énergie.

Il rapporte que l’éventail de questions qu’un chef de mission est amené à traiter est “large et varié”, mais la mission première est celle d’aider les athlètes olympiques à réaliser leur rêve.

“Le chef de mission veille à ce que tous les athlètes disposent de tout ce dont ils ont  besoin pour réaliser leurs meilleures performances,” explique-t-il à l’occasion d’une courte pause au quartier général de la délégation britannique.

Mike Hay prend soin des athlètes britanniques à divers titres depuis plusieurs années déjà. Il a ainsi entraîné l’équipe féminine de curling qui a remporté la médaille d’or aux Jeux Olympiques d’hiver de 2002 à Salt Lake City et supervisé les camps de préparation de l’équipe britannique pour les Jeux de 2010 à Vancouver et de 2012 à Londres. Il a rejoint le CNO britannique en 2007 en tant que spécialiste des sports d’hiver.
 
Avant sa carrière d’administrateur sportif, Mike Hay a remporté la médaille  d’or en curling à l’occasion de cinq éditions des championnats d’Europe, et la médaille d’argent à deux éditions des championnats du monde. Au niveau olympique, il a concouru en curling lorsque celui-ci était encore sport de démonstration aux Jeux de 1988 à Calgary, avant qu’il ne soit ajouté au programme olympique à partir des Jeux de 1998 à Nagano.

À Sotchi, Mike Hay s’occupe de 56 athlètes de Grande-Bretagne ainsi que de leurs entraîneurs et autres officiels. Environ 60 % d’entre eux sont logés dans les deux villages olympiques des sites de montagne; les autres résident dans le village olympique des épreuves en site couvert, sur les bords de la mer Noire.

Mike Hay, que l’on peut qualifier de vétéran avec cinq éditions des Jeux Olympiques à son actif, vante le travail des organisateurs de Sotchi.

“Ce qu’ils ont fait est absolument incroyable. Et ils ne nous laissent jamais  tomber”, dit-il. “Les sites sont absolument fantastiques, de première classe. Les transports fonctionnent très bien. Sans doute aurez-vous l’impression que je suis plutôt satisfait.”

Il se félicite également de la performance de l’équipe britannique. Même si la Grande-Bretagne n’est pas connue pour être une puissance en sports d’hiver, les concurrents britanniques sont en passe d’établir à Sotchi leur record de médailles aux Jeux Olympiques d’hiver depuis leur première édition en 1924.  Parmi les médaillés britanniques : Lizzy Yarnold, médaille d’or en  skeleton; Jenny Jones, qui a remporté le bronze en snowboard slopestyle; et l’équipe féminine de curling team qui a décroché également le bronze. Et on peut tabler au moins sur une médaille d’argent pour l’équipe masculine de curling, parvenue jusqu’en finale.

“Lorsque vous avez la charge d’une délégation de 56 athlètes et de toute l’équipe d’encadrement, vous avez forcément des bons jours et des mauvais jours,” confie Mike Hay. “Vous faites ce que vous espérez pouvoir faire en termes de satisfaction des attentes, et peut-être que vous pourrez faire encore mieux les jours suivants.”


 

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE