Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Lara Gut, le retour de l’enfant prodige

Sotchi 2014

Options

Lara Gut, le retour de l’enfant prodige

Lara Gut, le retour de l’enfant prodige
©Getty Images (2)

13/01/2014

Des débuts fracassants, une blessure, un an d’arrêt, un retour progressif vers les sommets, la skieuse suisse polyglotte  Lara Gut a déjà tout connu alors qu’elle n’a que 22 ans. Cet hiver, elle arrive lancée vers ses premiers Jeux Olympiques d’hiver.

S’entraîner, gagner, descendre plein gaz, raconter sa carrière interrompue durant plus d’un an par une blessure à la hanche, Lara Gut peut le dire en cinq langues : son idiome natal, l’italien, puisqu’elle vient de la région suisse du Tessin, mais aussi couramment en anglais, français, alle-mand et espagnol. Il ne lui manque plus que le russe, et il ne fait aucun doute qu’elle pourra pro-noncer quelques mots si elle parvient à Sotchi à atteindre son but, c’est à dire les podiums dans une de ses quatre disciplines : le géant, le super-G, la descente et le super-combiné.

Difficile de croire que Lara Gut disputera ses premiers Jeux Olympiques en février prochain. Elle n’a pourtant que 22 ans, mais cela fait longtemps qu’elle brille au plus haut niveau. À 17 ans, le 20 décembre 2008, Lara bat les records de précocité en gagnant sa première victoire dans la Coupe du monde FIS, le super-G de Saint-Moritz. Deux mois plus tard, elle remporte deux médailles d’argent (descente et super-combiné) lors des championnats du monde 2009 de Val d’Isère. Elle devient instantanément une vedette dans son pays qui voit en elle une  gagnante possible de la Coupe du monde. « J’ai réussi à transformer ma passion en activité professionnelle », se réjouit-elle.

« Y aller pas à pas »

En septembre 2009, Lara chute à l’entraînement à Saas Fee. Sa blessure nécessite un an de con-valescence. Elle regarde les Jeux de Vancouver à la télévision. « Ce fut un brutal retour sur terre » dit-elle aujourd’hui. « Tout a été trop vite pour moi. Si j’avais été aux Jeux 2010, cela aurait été sans avoir conscience de mes résultats. Maintenant, je sais ce qu’il faut faire pour gagner, un mix de talent, de travail et de chance »

 Son retour vers les sommets a été ponctué par une troisième médaille d’argent mondiale à l’arrivée du super-G des championnats du monde de Schladming 2013. C’est cependant cet hiver que Lara Gut arrive lancée. « Nous avons pu nous entraîner dans des conditions idéales cet été »note-t-elle, et le 26 octobre, sur le glacier de Sölden, elle ouvre la saison 2013-2014 en remportant le slalom géant avec une belle avance pour offrir à la Suisse sa première victoire dans la discipline en Coupe du monde depuis Sonja Neef en 2003 ! « Bien sûr, les Jeux seront une expérience intéressante, mais je veux pour l’instant me concentrer sur l’entraînement et les prochaines courses, je veux y aller pas à pas ». explique-t-elle. Ne manquez pas les passages de Lara Gut sur toutes les pistes de la Coupe du monde FIS avant le mois de février !

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE