Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > La santé des athlètes au centre des préoccupations du CIO

SOTCHI 2014

Options

La santé des athlètes au centre des préoccupations du CIO

The athletes’ health at the heart of the IOC
©IOC/Chris Furlong

14/02/2014

Après des années d’entraînement physique intense, de voyages et de compétitions, les athlètes font d’énormes sacrifices pour participer aux Jeux Olympiques. Si leurs exploits sportifs et leur fair-play touchent le cœur et l’esprit de millions de personnes dans le monde, la protection de leur santé est la priorité numéro un pour le Comité International Olympique (CIO) et sa commission médicale. 

Qu’il s’agisse d’effectuer des contrôles antidopage ou de collecter de précieuses informations concernant les facteurs de risques pour les maladies et les blessures, ou encore de proposer des programmes éducatifs sur l’image corporelle saine et le harcèlement sexuel, la commission médicale du CIO cherche à fournir les meilleurs services médicaux et antidopage pour protéger les athlètes propres et offrir un environnement sportif sûr.

Tolérance zéro en matière de dopage

Une équipe antidopage travaille déjà d’arrache-pied à Sotchi depuis l’ouverture du village olympique le 30 janvier. Avec sa politique de tolérance zéro en matière de dopage, le CIO a affecté des ressources considérables pour assurer des compétitions propres et équitables. À cet effet, il a investi plus d’un million de dollars pour des contrôles avant les compétitions ainsi que pour le transport, le stockage et les nouvelles analyses des échantillons.

À Sotchi, la procédure de détection du dopage sera la plus complète de toute l’histoire des Jeux Olympiques d’hiver. 2453 contrôles seront effectués, dont 1269 avant les compétitions. Les cinq premiers athlètes de chaque épreuve ainsi que deux athlètes choisis au hasard seront également contrôlés après la compétition et les échantillons seront conservés durant dix ans en vue d’une éventuelle nouvelle analyse.

“Sous la direction du président Thomas Bach, nous poursuivons nos efforts visant à protéger les athlètes propres. Le CIO a investi  USD 10 millions pour financer la recherche, en particulier dans les nouvelles techniques de détection de substances et méthodes interdites”, a déclaré le président de la commission médicale du CIO, le professeur Arne Ljungqvist.

Et celui-ci d’ajouter : “Outre la lutte permanente que nous menons contre le dopage, nous continuons de coopérer étroitement avec des experts médicaux et des spécialistes des sciences du sport du monde entier pour partager les dernières connaissances dans le domaine de la prévention des blessures et des maladies dans le sport, car nous nous efforçons de garder autant que possible les athlètes en forme et en bonne santé.”

Travailler ensemble pour prévenir les blessures et les maladies

De nombreuses études sont menées à chaque édition des Jeux par le CIO avec la participation des Comités Nationaux Olympiques (CNO) et des Fédérations Internationales (FI) pour améliorer les recherches sur les mécanismes et facteurs de risques des blessures et maladies.

Les Jeux de 2014 à Sotchi ne feront pas exception. La commission médicale du CIO tiendra plusieurs symposiums et ateliers sur la médecine et la physiothérapie du sport. Elle mènera également une étude approfondie sur la surveillance de ces blessures et maladies, en recueillant quotidiennement auprès des médecins et physiothérapeutes d’équipe des données importantes sur les traumatismes et maladies nouvellement apparus durant les Jeux. Ces données seront ensuite utilisées pour élaborer et mettre en place des stratégies de prévention efficaces afin de minimiser le risque pour les athlètes, et ce à tous les niveaux.

Partager ces connaissances et prendre des mesures concrètes, telle sera la mission de la Conférence mondiale du CIO sur la prévention des blessures et des maladies dans le sport qui se tiendra peu après les Jeux, du 10 au 12 avril à Monaco. Cette conférence sera une précieuse plateforme d’échanges pour d’éminents experts des sphères médicale et sportive.

Veuillez consulter le site web de la conférence pour plus d’informations : www.ioc-preventionconference.org  

En savoir plus sur les mesures antidopage aux Jeux Olympiques d’hiver à Sotchi

En savoir plus sur la commission médicale du CIO

 

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE