Accueil > Actualités > Nanjing 2014 > La Chine écrase le Venezuela en finale de football féminin

Nanjing 2014

Options

La Chine écrase le Venezuela en finale de football féminin

La Chine écrase le Venezuela en finale de football féminin
©Xinhua (2)

26/08/2014

La Chine n’a pas fait durer le suspense bien longtemps, devant un public acquis à sa cause au stade Wutaishan, en finale du tournoi de football féminin qui a connu un succès retentissant. 

Les Chinoises, de loin les meilleures des six équipes participantes, n’ont fait qu’une bouchée d’une équipe du Venezuela qui avait pourtant fait bonne impression jusque-là.

Wan Wenting ouvrait le score pour la Chine d’une sublime tête après 10 minutes de jeu, puis Xie Qiwen doublait la marque huit minutes plus tard. À la 34e minute, Ma Xiaolan avait porté le score à 3-0, à l’aide d’une excellente pichenette.

Les élégantes Wang Yanwen et Fang Jie ont mené de main de maître le milieu de terrain et en deuxième période, Zhang Jiayun et Wu Xi corsait l’addition pour offrir à la Chine un succès sans appel 5-0.

« C’est un bel exploit pour lequel on a travaillé très dur et au final, c’était facile », a estimé la gardienne chinoise Xu Huan. « Je suis extrêmement fière. C’est énorme, on a tout donné pour cette victoire. »

En petite finale, le Mexique a battu la Slovaquie 3-1. La malheureuse Slovaque Andrea Herbrikova trompait sa propre gardienne pour donner l’avantage au Mexique, qui aggravait le score grâce à une volée sensationnelle de Montserrat Hernandez.

Les Européennes revenaient dans le match par l’intermédiaire d’un autre but contre son camp, cette fois inscrit par la Mexicaine Diana Anguiano, mais sa coéquipière Daniela Garcia redonnait un avantage de deux buts au Mexique à la 79e minute.


LesMexicaines tout sourires après avoir reçu leurs médailles de bronze

« C’est le plus beau moment de ma vie », se réjouissait la Mexicaine Maria Maldonado. « Personne parmi nous n’a jamais gagné de médaille dans quoi que ce soit auparavant. C’est incroyable de monter sur le podium. »

Cette compétition plutôt déséquilibrée a aussi laissé place à des scores-fleuves. Après avoir essuyé des revers 10-0 et 9-0, la Namibie a cependant connu une belle amélioration et a terminé le tournoi par une courte défaite 3-2 en barrage pour la 5e place face à la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Et surtout, elles n’ont jamais baissé les bras. « Nous avons beaucoup appris, admet la chef de mission namibienne Monica Bohm. Nous n’avons pas eu de chance en tombant dans un groupe comprenant deux équipes expérimentées, la Chine et le Mexique.

« Les Chinoises s’entraînent ensemble tous les jours depuis quatre ans. Nous sommes en plein développement, beaucoup de filles n’avaient jamais quitté la Namibie. Nous manquons de financement. Les filles ont disputé, dans ce tournoi, leur premier match compétitif ensemble.

 « Le talent est là, mais le fait d’avoir disputé ce tournoi aura ouvert les yeux de notre association nationale et du gouvernement. Nous devons injecter plus d’argent dans le sport. Même si nous avons perdu, nous nous sommes mesurées à d’autres équipes et nous avons beaucoup appris sur le concept des Jeux Olympiques. Le sport fait partie d’un tout. »

Les meilleures photos de Nanjing 2014

  • Cérémonie de Clôture

    Scènes de la Cérémonie de Clôture des deuxièmes Jeux Olympiques de la Jeunesse, le 28 août 2014 à Nanjing

  • Cérémonie de Clôture

    Scènes de la Cérémonie de Clôture des deuxièmes Jeux Olympiques de la Jeunesse, le 28 août 2014 à Nanjing

  • Cérémonie de clôture

    Scènes de la Cérémonie de Clôture des deuxièmes Jeux Olympiques de la Jeunesse, le 28 août 2014 à Nanjing.

  • Cérémonie de clôture

    Scènes de la Cérémonie de Clôture des deuxièmes Jeux Olympiques de la Jeunesse, le 28 août 2014 à Nanjing.

  • Cérémonie de clôture

    Scènes de la Cérémonie de Clôture des deuxièmes Jeux Olympiques de la Jeunesse, le 28 août 2014 à Nanjing.

  • Cérémonie de clôture

    Scènes de la Cérémonie de Clôture des deuxièmes Jeux Olympiques de la Jeunesse, le 28 août 2014 à Nanjing.

À LA UNE