Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > La Brésilienne Jaqueline Mourão ouvre la voie en biathlon

Sotchi 2014

Options

La Brésilienne Jaqueline Mourão ouvre la voie en biathlon

La Brésilienne Jaqueline Mourão ouvre la voie en biathlon
©Getty Images (2)

09/02/2014

C’est à Sotchi sa troisième apparition aux Jeux Olympiques d’hiver, ce qui est déjà remarquable, et Jaqueline Mourão va de nouveau disputer les épreuves de ski de fond comme à Turin en 2006 et à Vancouver en 2010. Mais la Brésilienne de 38 ans, qui a ajouté le tir à son répertoire, va également devenir la première biathlète olympique de son pays !

Comme si cela n’était pas assez impressionnant, Jaqueline Mourão a également représenté le Brésil en VTT à Athènes en 2004 et à Pékin en 2008 ! Elle a commencé à pratiquer le biathlon après les Jeux de Vancouver, alors qu’elle était enceinte de son fils maintenant âgé de trois ans.
« C’était quelque chose d’être maman et de commencer un nouveau sport » explique-t-elle, semblant souligner que c’est peu dire…

Le Brésil ne bénéficie sans doute pas des conditions climatiques idéales pour la pratique des sports d’hiver en général, et du biathlon en particulier, et Jacqueline reconnait le rôle ô combien précieux joué par le programme de solidarité du Comité International Olympique dans sa préparation pour les Jeux de Sotchi. « Avec l’aide de la Solidarité Olympique, nous avons pu bénéficier d’un programme d’entraînement de la plus grande qualité » explique-t-elle, « Je me suis améliorée aux tests physiques, et bien sûr considérablement au tir ». 

Porte-drapeau à Sotchi

Très peu d’athlètes participent à la fois eux Jeux d’été et d’hiver, mais Jaqueline Mourão est certaine qu’ils ont beaucoup en commun : « La structure des Villages, l’organisation générale, la sécurité, le format des compétitions, tout cela est similaire, bien que les Jeux d’été aient plus de compétitions, plus d’athlètes, plus de pays et… plus de chaleur !  D’un autre côté, les Jeux d’hiver ont plus de charme à cause de la neige et de l’interaction entre les athlètes qui est plus importante car nous restons plus longtemps sur les sites ».

Il reste un dénominateur commun qui continue à pousser et à inspirer Jaqueline Mourão, c’est la grande fierté qu’elle ressent d’être une olympienne et de porter le drapeau brésilien, comme elle l’a fait vendredi dans le stade Fisht lors de la Cérémonie d’ouverture des XXIIe Jeux d’hiver.  « Au bout du compte, chaque édition des Jeux est unique, et représenter mon pays pour la cinquième fois est un immense honneur » conclut-elle.

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE