Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > L’héritage technologique des Jeux d’hiver un grand plus pour Sotchi

Sotchi 2014

Options

L’héritage technologique des Jeux d’hiver un grand plus pour Sotchi

L’héritage technologique des Jeux d’hiver un grand plus pour Sotchi
©IOC / Mine Kasapoglu & John Huet (2)

27/06/2014

Avec la conclusion des séances consacrées à la technologie lors du bilan des Jeux Olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi organisé par le CIO à PyeongChang, les nombreux legs techniques dont les Jeux sont à l’origine ont fait l’objet d’un vaste coup de projecteurs.

Au cours des préparatifs de Sotchi 2014, la technologie de la région hôte des Jeux a été considérablement amélioré de même que ses infrastructures énergétiques et ce pour permettre l’organisation des Jeux Olympiques d’hiver les plus numériques de l’histoire.

La construction de 550 km lignes à haute tension fait partie de ces améliorations, de même que celle de deux nouvelles centrales thermiques et d’une centrale à gaz dont la capacité combinée représente 1 200 MW. Un système de gestion des transports a également été mis en place, avec un centre logistique des transports et l’installation de plus de 1 500 caméras pour contrôler la fluidité de la circulation dans l’ensemble de la ville hôte.

Les partenaires technologiques mondiaux du CIO : Atos, GE, Omega, Panasonic et Samsung, ont joué un rôle indispensable avant, durant et après les Jeux en fournissant services et équipements.

Chacun de ces partenaires de la technologie a un rôle essentiel et spécifique aux Jeux, depuis l’intégration et la sécurisation des solutions TI, la fourniture d’appareils portatifs, de postes de télévision et autres équipements électroniques destinés aux professionnels du chronométrage, du marquage, de l’affichage et de la distribution des résultats.

Une grande partie de la technologie des Jeux d’hiver de 2014 à Sotchi continuera de servir et l’expérience acquise permettra d’organiser dans cette ville d’autres grandes manifestations sportives telles que le Grand Prix de formule 1 et la Coupe du monde de la FIFA en 2018.

Les fans de ces prochaines manifestations bénéficieront également des possibilités offertes aux appareils mobiles dans la région de Sotchi et qui ont été améliorées à l’approche des Jeux d’hiver de 2014 pour que les fans, les athlètes et les médias puissent rester connectés.

Ainsi des stations de base de téléphonie mobile 2G/3G 685 ont été construites pour ces Jeux dans le grand Sotchi, des tours de 4G 270 ainsi qu’un circuit de 200 km de fibre optique. Les Jeux à Sotchi ont été les premiers de l’histoire à proposer une connexion 4G (avec vitesse de téléchargement de 10 Mbps), et une LTE Avancée (avec vitesse de téléchargement de 270 Mbps).
Durant les Jeux, les visiteurs de Sotchi ont utilisé environ 500 Tb du trafic internet mobile. La durée totale des appels par téléphonie mobile a dépassé 340 millions de minutes et le nombre des messages a été de 90 millions. La vitesse moyenne de l’internet mobile sur le réseau 3G était de 3 Mbps sur la 4G était, elle, de 20 Mbps.

Depuis les Jeux, toute l’infrastructure fournit désormais à tous une connectivité de haute qualité dans la région de Sotchi.

Les Jeux ont accéléré le développement des technologies de la télécommunication dans la région et ainsi Sotchi a rejoints le rang des villes russes les plus développées en matière d’infrastructure de TI.

Sotchi est désormais l’une des premières villes russes entièrement équipées d’infrastructures de télécommunication les plus modernes, avec des chaînes de communication numériques, de la télévision interactive en haute définition et un au niveau élevé de couverture en 4G cellulaire.

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE