Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > L’extraordinaire solidarité entre skieurs nordiques

Sotchi 2014

Options

L’extraordinaire solidarité entre skieurs nordiques

L’extraordinaire solidarité entre skieurs nordiques
©Getty Images

12/02/2014

Lorsque l’équipe de biathlon et de ski de fond allemande s’est retrouvée démunie, son indispensable machine à poncer les skis étant tombée en panne, celle de Russie n’a pas hésité à lui prêter son matériel, afin de permettre aux rivaux germaniques de courir aux Jeux. C’est un formidable exemple de l’esprit olympique, et de la solidarité entre sportifs….

C’était deux jours avant le début des Jeux de Sotchi. Les techniciens du ski de fond et de biathlon allemands étaient sur le point de préparer 60 paires de skis dans leur indispensable et imposante machine de pierre à poncer et à rectifier qu’ils avaient fait parvenir dans le Caucase russe après 2300 kilomètres de voyage… lorsqu’elle a été affectée par une panne critique la rendant inutilisable. Sans cette machine, les skis deviennent quasiment inutilisables et l’équipe s’en trouve totalement désavantagée. Que faire dans ce cas ?

Contact avec l’équipe russe

Les techniciens allemands sont alors allés voir Thomas Pfüller, le secrétaire général de la DSV  (fédération allemande de ski) et vice-président de l’IBU (Union Internationale du biathlon) en charge du marketing. Ce dernier a contacté son homologue russe et premier vice-président de l’IBU Sergey Kushchenko, qui à son tour, s’est adressé à ses techniciens qui disposent d’une machine identique, en leur demandant s’ils les allemands pourraient trouver un créneau pour l’utiliser. En réponse, ces derniers ont indiqué qu’il n’y avait aucun problème. L’équipe allemande

pouvait utiliser le matériel de 21h à 9h du matin le lendemain, au moment où elle est normalement au repos. Avec l’aide des techniciens russes pour configurer la machine, les Allemands y ont connecté leur propre ordinateur et ont travaillé toute la nuit sur leurs skis.  

 L’esprit olympique de la famille du biathlon 

C’est un magnifique exemple de l’esprit olympique. « Nos techniciens nous ont dit qu’aider l’équipe d’Allemagne n’aurait aucune incidence sur leurs propres performances, et que la machine était disponible à ce moment, ce qui a rendu facile la décision de la prêter. Du début à la fin des compétitions, nous sommes des rivaux. En dehors de ça, nous faisons tous partie de la grande famille du biathlon » a expliqué le vice-président de l’Union de biathlon russe et deux fois médaillé de bronze aux Jeux Viktor Maigurov.  

Maigurov a expliqué que ce n’était pas la première fois que cette entraide se produisait en biathlon. « C’est arrivé de nombreuses fois. Le multi médaillé d’or olympique Alexander Tikhonov avait cassé un ski durant le relais aux Jeux d’Innsbruck en 1976 et s’était vu offrir une paire de remplacement par les Allemands. La Russie avait gagné la médaille d’or. Une autre fois, c’est une chaussure de ski qui a été réparée et plus récemment, les Autrichiens avaient besoin de réparer un fusil et notre armurier avait effectué cette réparation. Cet esprit de coopération est un élément essentiel du sport, puisqu’à la fin, c’est toujours les meilleurs qui s’imposent ».  

L’équipe Allemande s’est montrée ravie par ce geste de solidarité. Selon un article paru dans le Frankfurter Allgemeine Zeitung, le président de la DOSB (Union Olympique des sports allemands)

Alfons Hörmann, a dit que c’était la première fois qu’il observait un tel témoignage de solidarité depuis qu’il était entré en fonctions. 

 

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE