Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > L’expérience de Sotchi 2014 laissera un « héritage humain » durable

Sotchi 2014

Options

L’expérience de Sotchi 2014 laissera un « héritage humain » durable

Sochi 2014 experience to leave lasting “human legacy”
©IOC/Chris Graythen

21/02/2014

Outre les nouveaux équipements sportifs, les hôtels et les infrastructures de transport, Sotchi 2014 ne manquera pas de laisser un héritage humain durable grâce à l’expérience réalisée par ceux qui ont organisé ces Jeux d’hiver avec autant de succès.

Sotchi 2014 est une première pour la Russie qui n’avait jamais jusque-là organisé de Jeux Olympiques d’hiver et c’est le coup d’envoi d’une série de grandes manifestations sportives qui vont être organisées par le pays puisque le 1er Grand prix russe de Formule Un est prévu à Sotchi en octobre 2014 et la Coupe du monde de football de la FIFA se déroulera dans de nombreuses villes russes, y compris à Sotchi, en 2018. 

Selon, Jean-Claude Killy, président de la commission de coordination du CIO pour Sotchi 2014, ceux qui travaillent ou qui sont volontaires aux Jeux Olympiques d’hiver à Sotchi pourront faire valoir leurs compétences et leur expérience à ces prochaines manifestations sportives et, ainsi, les Jeux seront à l’origine d’un legs humain durable. 

« Beaucoup de synergies vont se produire dans un certain nombre de secteurs à mesure que le pays va entreprendre l’organisation des prochaines grandes manifestations sportives, » souligne-t-il. « Ainsi, les Jeux seront à l’origine d’un fantastique héritage humain. Les professionnels hautement formés et les volontaires de ces Jeux joueront très certainement un rôle essentiel dans le succès de la Coupe du monde et des autres grand événements sportifs que la Russie va accueillir dans l’avenir. » 

L’organisation des Jeux Olympiques d’hiver de 2014 a conduit à la création de RIOU, l’Université olympique internationale russe, qui a ouvert ses portes à Sotchi en début d’année pour former la prochaine génération de spécialistes en gestion sportive, et répondre ainsi à la demande en Russie et dans le reste du monde pour des professionnels hautement qualifiés dans l’industrie sportive internationale. Les sujets d’étude comprennent la gestion de sites sportifs, la gestion de compétitions, la gestion des médias, la gouvernance et la diplomatie sportive, et la gestion des talents. 

« On note actuellement non seulement en Russie mais partout dans le monde un manque de spécialistes qualifiés en gestion sportive, » signale le Pr Lev Belousov, recteur de RIOU. « La tâche de notre université est de mettre en place un cursus qui permette aux spécialistes de pointe, internationaux et russes, de transmettre leurs connaissances pratiques aux étudiants pour ainsi former une nouvelle génération de gestionnaires sportifs parfaitement au fait des spécialités exigées par le Mouvement olympique et paralympique et par l’industrie sportive internationale. » 

Au cours des Jeux à Sotchi, les étudiants ont pu participer à un programme d’observation exceptionnel qui leur a permis d’évaluer en détail le fonctionnement logistique complexe qui sous-tend l’organisation des Jeux d’hiver. 

« Durant les Jeux, nos étudiants ont eu la possibilité d’apprendre et de mettre leurs connaissances en pratique, » explique Aleksander Bryantsev, responsable de l’éducation à Sotchi 2014. « C’est une occasion unique. » 

Ce sont des expériences telles que celles-ci qui font que les Jeux contribuent à créer un legs humain significatif, » selon Dmitry Chernyshenko, président du comité d’organisation de Sotchi 2014. 

« L’Université olympique internationale russe est une forme d’exemple de ce legs durable pour la Russie, une fois que les Jeux auront eu lieu à Sotchi, » estime-t-il. « Sotchi va devenir le principal centre de formation des prochaines générations de responsables sportifs de haut niveau en Russie. » 

Le président du CIO, Thomas Bach, qui a visité RIOU avant les Jeux est également convaincu par le legs qui va subsister.

« Sotchi 2014 laissera de nombreux legs durables et parmi eux RIOU, qui est engagée à produire des diplômés de haut calibre appelés à travailler dans le monde du sport, » a-t-il déclaré à cette occasion. « Le Mouvement olympique dans son ensemble tirera parti de la création de cette université, de même que le sport russe bien entendu. »

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE