Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > L’entourage, un soutien essentiel pour les athlètes

SOTCHI 2014

Options

L’entourage, un soutien essentiel pour les athlètes

L’entourage, un soutien essentiel pour les athlètes
©IOC / Greg Martin

12/02/2014

Qu’il s’agisse de la famille, des amis, des agents, du personnel médical ou des entraîneurs, les personnes qui constituent l’entourage d’un athlète jouent un rôle fondamental dans la carrière de ce dernier. Hier soir, des champions olympiques, des entraîneurs, des athlètes ainsi que des membres de la commission de l’entourage et de la commission des athlètes du CIO se sont réunis dans le village olympique côtier de Sotchi pour discuter des difficultés auxquelles font face ces personnes qui soutiennent les athlètes.

Suite au succès rencontré par la "soirée des entraîneurs et de l’entourage" tenue à l’occasion des Jeux Olympiques de 2012 à Londres, cet événement a été organisé pour la première fois aux Jeux d’hiver. Il entend être une plateforme pour aborder les questions actuelles qui ont une influence sur la carrière d’un athlète, telles que l’éducation et l’exposition médiatique. Il offre également la possibilité de s’exprimer à ces personnes qui travaillent dans l’ombre et qui sont essentielles à l’évolution d’un athlète et à son succès à long terme.

Athlètes et entraîneurs à l’honneur à Sotchi

Dans un cadre relativement informel, les intervenants suivants ont pris la parole : Claudia Bokel, médaillée olympique en escrime et présidente de la commission des athlètes du CIO, Sergey Bubka, légende du saut à la perche et président de la commission de l’entourage du CIO, les médaillés olympiques Stéphane Lambiel (patinage artistique) et Edgar Grospiron (ski acrobatique / bosses), ainsi que la gardienne de but de l’équipe suisse de hockey sur glace, Florence Schelling, qui participe aux Jeux Olympiques à Sotchi, et son entraîneur, Colin Mueller.

Trouver un équilibre entre sport et études

Pour Florence Schelling, 25 ans, il a toujours été important de ne pas négliger ses études durant sa carrière sportive : “L’école a toujours été une priorité car je savais que je ne pourrais pas vivre du hockey sur glace.” Florence a eu la possibilité d’associer sa carrière de hockeyeuse à des études universitaires aux États-Unis. Elle travaille désormais à temps plein et s’entraîne les soirs. Sa famille et ses amis lui apportent un grand soutien et comprennent qu'elle n’a pas beaucoup de temps libre à leur consacrer.

L’entraîneur de hockey sur glace de l'équipe suisse, Colin Mueller, a parlé des nombreuses responsabilités d’un entraîneur et de l’importance d’avoir un entourage pluridisciplinaire, composé d’experts dans certains domaines comme la psychologie. Le champion olympique Edgar Grospiron a pour sa part confirmé que son entraîneur était bien plus qu’un simple expert technique et qu’il lui a enseigné des compétences essentielles : ”Mon coach n’était pas seulement un entraîneur sportif, mais aussi un conseiller de vie. C’était sa mission même s’il n’était pas payé pour cela.” Quant à Stéphane Lambiel, médaillé olympique d’argent en patinage artistique en 2006, il appréciait la capacité de son entraîneur à "s’adapter véritablement à toutes les situations” et à savoir si son athlète avait besoin d’un soutien dans certaines circonstances ou au contraire qu’on le laisse tranquille.

Une nouvelle plateforme de cours pour les athlètes

La “soirée des entraîneurs et de l’entourage” était aussi l’occasion de souligner le travail accompli récemment par les commissions des athlètes et de l'entourage du CIO, notamment les initiatives en matière d’éducation en ligne pour les athlètes. Reconnaissant que de nombreux athlètes suspendent leurs études pendant qu’ils se concentrent sur leur carrière sportive, le CIO a élaboré, en collaboration avec plusieurs de ses commissions, une plateforme en ligne qui propose gratuitement un contenu éducatif attrayant et de qualité aux athlètes du monde entier. Baptisée MOOC (Massive Open Online course), cette plateforme de cours ouverte à tous proposera ses trois premiers cours en mars 2014.

Réunissant des champions olympiques, des entraîneurs de renommée mondiale, d’éminents universitaires et de brillants chefs de file, le MOOC propose des cours universitaires dispensés par des instituts de premier plan et du monde entier, des séquences vidéos, des événements en ligne, des forums de discussions et diverses ressources pédagogiques.

Des outils pour faciliter la reconversion professionnelle

La présidente de la commission des athlètes du CIO, Claudia Bokel, a indiqué : “Si nous avons les athlètes ici sur la scène sportive aux Jeux Olympiques, nous devrions également les soutenir dans leur reconversion professionnelle. C’est pour cela que nous avons élaboré plusieurs outils pour les aider, tels que le programme de suivi de carrière des athlètes (ACP) et le MOOC.” Le président de la commission de l’entourage du CIO, Sergey Bubka, a déclaré pour sa part : “Les carrières sportives sont relativement courtes et c’est précisément pour cela qu’il est si important d’associer sport et études. Nous devons transmettre ce message, en particulier aux jeunes athlètes.”

Pour plus d’informations sur le MOOC et pour s’inscrire, rendez-vous sur www.olympic.org/onlinecourse ou  sur l’Espace athlètes sur olympic.org.

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE