Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > L’athlète des JOJ Katie Summerhayes parle du slopestyle à ski à Sotchi 2014

Sotchi 2014

Options

L’athlète des JOJ Katie Summerhayes parle du slopestyle à ski à Sotchi 2014

L’athlète des JOJ Katie Summerhayes parle du slopestyle à ski à Sotchi 2014
©IOC/Anna Konovalova

06/02/2014

Cette nouvelle épreuve qu’est le slopestyle à ski vous enthousiasme ? L’athlète britannique Katie Summerhayes nous parle de son monde, de son expérience des JOJ et de sa préparation pour le grand jour !

Vous avez participé aux JOJ de 2012 à Innsbruck où le slopestyle a fait ses débuts au programme olympique. Comment était-ce ?

J’ai représenté l’équipe britannique à Innsbruck 2012 à l’âge de 16 ans.  J’étais époustouflée et je m’estimais vraiment chanceuse de pouvoir vivre cela. On peut vous expliquer ce que cela représente d’aller aux Jeux Olympiques, mais je crois que l’expérience que j’ai vécue est ce qu’il y a de mieux pour s’y préparer.

Enfiler pour la première fois la tenue de l’équipe britannique, c’était comme un rêve devenu réalité. Quand vous vous équipez, que vous ouvrez votre sac et en sortez toujours plus d’affaires, c’est tellement sympa ! Faire partie de l’équipe britannique pour les Jeux Olympiques de la Jeunesse d’hiver  a été une expérience formidable et être choisie par mes coéquipiers pour porter le drapeau britannique a rendu cette expérience encore plus spéciale.

Vous vous êtes blessée, comment avez-vous surmonté cela ?

Ma préparation pour Sotchi aurait pu mieux se passer. J’ai souffert d’une rupture du ligament croisé antérieur, mais j’ai travaillé dur à la gym pour renforcer mon genou et j’ai aussi eu un programme de rééducation sensationnel. L’unité de réadaptation intensive du CNO britannique a vraiment été la meilleure chose à faire. C’est un endroit formidable avec un personnel très sympa et un équipement sans égal.

En un mot, comment décririez-vous le slopestyle à ski ?

Le mot que j’utiliserais pour décrire le slopestyle à ski est "cool". Notre discipline est jugée d’après nos mouvements effectués avec le maximum de style et le minimum d’efforts. Si vous n’avez jamais vu le slopestyle à ski avant, regardez cette vidéo:



Dites-nous en plus !

Nous descendons une pente à ski en effectuant des figures avec divers types d’obstacles tels que rampes, quarts de lune et tremplins. Ma figure préférée est le switch 540°avec Japan grab. On concourt sur une journée seulement, avec les qualifications, demi-finales et finale qui se disputent en deux manches. Le skieur qui obtient le plus grand nombre de points est le vainqueur.

Que ferez-vous lorsque vous ne serez pas en train de concourir ?

Si je peux avoir un jour de libre à Sotchi, j’aimerais bien aller voir d’autres compétitions. J’adorais voir le patinage artistique, en particulier l’épreuve individuelle. Je ne comprends pas comment ils arrivent à monter si haut en décollant sur un seul pied et à exécuter des pirouettes incroyables !  

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE