Accueil > Actualités > Los Angeles 1984 Actualités > L’ascension météorique de Coutts démarre à Los Angeles

Los Angeles 1984

Options

L’ascension météorique de Coutts démarre à Los Angeles

Russell Coutts - Voile

08/08/1984

Les carrières sportives brillantes démarrent souvent par une performance fulgurante aux Jeux Olympiques. Le navigateur néo-zélandais Russell Coutts en est un excellent exemple.

Lorsqu’il se présenta à la régate olympique de 1984 à Long Beach en Californie, Coutts, jeune homme de 22 ans sans expérience, ne figurait pas parmi les prétendants au titre face à la crème mondiale des marins de la classe Finn.

Certes, il avait décroché un titre mondial chez les jeunes trois ans plus tôt, mais sa performance au terme des sept courses disputées sous le soleil californien allait le propulser vers l’une des plus grandes carrières du monde de la voile.

Coutts allait remporter plus tard la Coupe de l’America, la plus prestigieuse épreuve par équipes de la discipline, à quatre reprises, mais à Los Angeles, c’est sa ténacité à vouloir la victoire qui l’a identifié comme un futur crack.

Les eaux au large de Long Beach offraient des conditions parfaites, chaleur comprise, pour la navigation et dès la toute première régate de la série, il devint clair que le principal adversaire de Coutts pour l’or serait l’Américain John Bertrand.

La compétition démarra dans des circonstances controversées, puisque lors de la première course, Bertrand fut déclaré coupable d’avoir légèrement heurté la proue de Coutts et disqualifié.

Si en voile, un concurrent peut éliminer le plus mauvais résultat de sa série, cela signifiait néanmoins que la pression accompagnerait Bertrand jusqu’au bout et que la moindre erreur pouvait compromettre définitivement ses chances.

L’Américain fit preuve toutefois d’une détermination en acier pour réduire son handicap sur Coutts, en proie à des douleurs causées par des furoncles dans le dos, en raison du frottement, du sel et de la chaleur inhérents à cette compétition de haut vol.

Bertrand gagna deux des quatre manches suivantes, reportant ainsi la pression sur Coutts dans les deux explications finales.

Mais le Néo-Zélandais conserva son sang-froid et franchit la ligne d’arrivée de la dernière course avec 3,7 points d’avance sur le favori local.

La course n’en était cependant pas terminée pour autant.

Quand Coutts se rendit à la pesée d’après-course, on s’aperçut que ses vêtements et son équipement dépassaient de quelques grammes la limite autorisée de 20 kg et il se retrouva donc sous la menace très réelle d’une disqualification.

Lors de la troisième pesée toutefois, alors que ses vêtements avaient séché et qu’il les avait mieux arrangés, il fut finalement confirmé comme vainqueur. Ses premiers et derniers Jeux se terminèrent donc sous les paillettes.

À LA UNE