Accueil > Actualités > Montreal 1976 > Kim brille de mille feux dans l’ombre de Comaneci - Gymnastique

Montreal 1976

Options

Kim brille de mille feux dans l’ombre de Comaneci - Gymnastique

Kim brille de mille feux dans l’ombre de Comaneci - Gymnastique
©IOC

22/07/1976

C’est un constat que partagent beaucoup d’observateurs à propos de la carrière fulgurante de Nelli Kim : la gymnaste soviétique est repartie des Jeux Olympiques de Montréal en 1976 avec trois médailles d’or et, pourtant, elle a été considérée comme une demoiselle d'honneur.

Si la Roumaine Nadia Comaneci a tiré toute la couverture à elle au Forum de Montréal en alignant les 10 et en décrochant le titre du concours général, Kim et son regard d'acier ont été tout aussi éblouissants.

Lorsque sa carrière démarre, Nelli Kim a la malchance de croiser la route d’Olga Korbut et de Lyudmila Turischeva, qui dominent alors la gymnastique féminine.

La dernière nommée a obtenu la médaille d’or du concours général en 1972 aux Jeux Olympiques de Munich, alors qu’Olga Korbut a conquis le cœur de millions de personnes avec ses performances séduisantes qui lui ont valu trois médailles d’or.

Originaire du Kazakhstan, mais de père coréen, Kim est sortie lentement de l’ombre de ses deux partenaires renommées, qui restent malgré tout les chouchous de la presse au Forum de Montréal.

Deux ans plus tôt, Kim était présente au sein de l’équipe sacrée championne du monde en Bulgarie, et elle a même effectué une razzia lors des épreuves préolympiques, à Montréal.

Si Nadia Comaneci signe le premier score parfait d’une gymnaste féminine aux Jeux Olympiques, l’Union Soviétique se balade néanmoins dans la compétition par équipes où s’illustrent notamment Nelli Kim et Lyudmila Turischeva.

La Roumaine récolte deux autres 10 dans le concours général, et seule Kim réussit à garder le contact, enregistrant même le premier 10 olympique d’une femme au saut de cheval.

Elle s’incline cependant de sept centièmes de points et doit se contenter de la médaille d’argent. Nelli Kim gagne par la suite l’or au saut de cheval et obtient une autre note parfaite au sol.

Quatre ans plus tard, devant son public, elle ajoutera deux nouvelles médailles d'or à son palmarès, au saut de cheval et par équipes, derniers joyaux d'une carrière olympique à laquelle il n'aura manqué que les applaudissements dont ont bénéficié Nadia Comaneci et Olga Korbut.

Montreal 1976

À LA UNE