Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Kamil Stoch, l’espoir du saut polonais

Sotchi 2014

Options

Kamil Stoch, l’espoir du saut polonais

Kamil Stoch, l’espoir du saut polonais
©IOC / Jason Evans

04/02/2014

Après Wojciech Fortuna, champion olympique 1972, et Adam Malysz, quadruple médaillé en 2002 et 2010, Kamil Stoch compte bien monter sur les podiums des compétitions de saut à ski sur les tremplins de RusSki Gorki. Champion du monde 2013, il comptera parmi les principaux favoris.

« Les Jeux Olympiques, c’est énorme, c’est fantastique ! C’est l’évènement que j’attends tous les quatre ans, c’est pour lui que je travaille si dur. C’est vraiment la grande affaire ! » déclare Kamil Stoch qui a déjà participé deux fois à l’évènement planétaire, à Turin en 2006 et à Vancouver en 2010 où il a obtenu ses meilleurs résultats dans les compétitions par équipes : 5e sur le tremplin de Pragelato puis 6e sur celui de Whistler.

Sacré champion du monde sur le grand tremplin de Val Di Fiemme le 28 février 2013 avec deux bonds à 131,5 m puis 130 m, avant d’être porté en triomphe dans l’aire de réception, il déclarait alors « ma vie ne change pas. J’ai finalement atteint un but, c’était l'un de mes rêves et c’est bien de l’avoir concrétisé ». Le rêve suivant se profile dans la vallée de Krasnaia Polyana, et Kamil Stoch est prêt à jouer à fond ses trois chances, sur les petit et grand tremplins de RusSki Gorki comme par équipes avec la Pologne.

©IOC / Jason Evans

L’homme de Zakopane

Kamil Stoch est né à Zakopane, et son histoire avec le légendaire tremplin de cette localité du sud de la Pologne nichée au cœur des montagnes Tatra, où il a grandi, étudié, et progressé vers le plus haut niveau international est toute particulière. C’est en effet là, chez lui, qu’il a débuté en Coupe du monde à 16 ans, le 17 janvier 2004. C’est encore là qu’il a signé sa première victoire le 23 janvier 2011 pour ne plus y quitter le podium par la suite : nouvelle victoire en 2012, et troisième en 2013.

Arrivé à pleine maturité depuis trois saisons, il est l'un des principaux  protagonistes du circuit mondial, comptant 20 podiums et neuf victoires en Coupe du monde de la FIS. Son hiver olym-pique est déjà bien engagé avec deux succès enregistrés sur les tremplins de Titisee-Neustadt le 15 décembre, puis d’Engelberg le 22 décembre où il a eu la joie de partager le podium avec son compatriote Jan Ziobro (3e), une 3e place une semaine plus tard lors de la 3e étape de la Tournée des Quatre Tremplins à Innsbruck, et un septième rang à la fin de cette prestigieuse compétition.

Le recordman de Pologne du vol le plus long (232,5 m sur le tremplin HS225 de Vikersund en Norvège, le 26 janvier 2013) compte bien marcher sur les traces de Wojciech Fortuna, premier et seul champion olympique polonais de saut à ski, à Sapporo en 1972, et d’Adam Malysz, quadruple médaillé à Salt Lake City en 2002 et à Vancouver en 2010. Kamil Stoch est impatient de jouer sa chance à Sotchi. « Ce qu’il y a de plus spécial dans les Jeux, c’est qu’ils n’ont lieu que tous les quatre ans. Tous les athlètes de tous les pays sont réunis en un seul endroit pour se mesurer les uns aux autres. C’est la raison pour laquelle les Jeux Olympiques sont si importants ! ». Deux fois vainqueur en deux jours sur le grand tremplin de Wellingen (Allemagne), avec le 2 février, deux énormes bonds à 147,0m puis 145,0m lors de l’ultime compétition de Coupe du Monde disputée juste avant les Jeux, il est avec la skieuse de fond Justyna Kowalczyk une des deux principales chances de podium olympique de la Pologne à Sotchi.

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE