Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Kaillie Humphries, en piste pour un doublé olympique !

SOTCHI 2014

Options

Kaillie Humphries, en piste pour un doublé olympique !

Kaillie Humphries, on track for an Olympic double
©Getty

24/01/2014

Depuis son titre olympique remporté en bob à deux avec Heather Moyse à Vancouver en 2010, la pilote canadienne Kaillie Humphries est la n°1 mondiale, double championne du monde en titre  au moment d’aller défendre sa médaille d’or sur la piste Sanki de Sotchi.

Lorsqu’on lui a demandé d’expliquer en 30 secondes comment devenir une grande championne, Kaillie Humphries a répondu « J’ai rêvé de monter sur la plus haute marche du podium olympique depuis l’âge de 7 ans. Avec le soutien de ma famille, de mes amis et de mes partenaires, j’ai toujours eu en moi les notions de sacrifice, d’implication, de travail, je me suis toujours totalement dédiée à mon sport. Je me suis entraînée dur chaque jour… et voilà ! ».

Kaillie Humphries débute sa carrière internationale en tant que freineuse, obtenant sa sélection dans l’équipe canadienne pour les Jeux de Turin 2006. Après avoir défilé avec sa délégation lors de la cérémonie d’ouverture, son rêve est sur le point de s’accomplir lorsque son encadrement lui annonce qu’elle ne participera pas aux compétitions. «  J’ai éclaté en pleurs. Je me suis dit « vais-je rester ici pour vivre les Jeux, ou vais-je rentrer chez moi ? » J’ai choisi de rester sur place pour soutenir l’équipe. J’ai pensé que cela ne pouvait pas être ma seule expérience olympique. J’ai donc décidé de devenir pilote ! ».  

Kaillie s’entraîne alors avec la freineuse Heather Moyse et commence à obtenir des résultats significatifs sur le circuit mondial. Gagnantes de leur première course de Coupe du monde de la FIBT à Altenberg le 19 décembre 2009, elles arrivent en sérieuses prétendantes au podium à Vancouver, avec le rang de n°2 au classement mondial. Les 20 et 21 février 2010 sur la piste de Whistler, Kaillie et Heather, à bord de Canada-1, battent trois fois de suite lors des trois premières manches, les records de poussée au départ, et ceux de la piste à l’arrivée. Kaillie Humphries est la première championne olympique canadienne de son sport, la seule en bob à deux, hommes et femmes confondus, et obtient la deuxième médaille d’or de son pays dans cette discipline après Peter Kirby, Doug Anakin, John et Vic Emery en bob à 4, à Innsbruck en 1964. 

 

Kaillie fonce, les freineuses se succèdent…  

Sur cette lancée, la pilote de Calgary devient la meilleure mondiale, quelle que soit la partenaire qui pousse avec elle. Après Heather Moyse, Kaillie Humphries gagne en Coupe du monde en 2011-2012 avec Emily Baadsvik, puis elle est sacrée championne du monde en février 2012 à Lake Placid en compagnie de Jennifer Ciochetti. La saison suivante, en équipe avec Chelsea Valois, c’est une incroyable série de six victoires consécutives en Coupe du monde conclue par un nouveau titre mondial remporté à Saint-Moritz le 26 janvier 2013. 

Pour cet hiver olympique 2013-2014, Heather Moyse est revenue après une pause de quatre ans où elle s’est consacrée à d’autres sports (rugby et cyclisme !). Elle s’est réinstallée dans le bob de Kaillie, toutes deux ont gagné en Coupe du Monde à Calgary et à Lake Placid en décembre, puis à Saint-Moritz en janvier, et c’est finalement ce tandem reconstitué qui défendra son titre à Sotchi.

La pilote star ne perd pas une minute d’entraînement, expliquant notamment qu’elle pousse des voitures sur les parkings des pistes de bobsleigh lors des moments de relâche, tandis que son esprit est en éveil « Avant la compétition, j’essaye de visualiser à l’avance tout ce que je vais faire.  Il faut être capable de tout voir puis de le réaliser, tout en étant très affutée mentalement afin de bloquer les pensées inutiles. Tout ça fait partie de moi. Et je recommence encore et encore jusqu’à devenir la meilleure possible ». Il n’en ira pas autrement sur la piste Sanki à Sotchi où Kaillie Humphries et Heather Moyse iront chercher un deuxième titre olympique !  

Suivez-la sur l'Athletes' Hub:

 

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE