Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > James Woods : Un run pour l’histoire ?

SOTCHI 2014

Options

James Woods : Un run pour l’histoire ?

James Woods
©Getty Images

29/01/2014

Aux Jeux d’hiver, toutes les médailles de la Grande-Bretagne ont été gagnées dans les sports de glace. Le skieur James « Woodsy » Woods, vainqueur de la coupe du monde de la FIS en slopes-tyle 2012-2013, constitue la chance la plus sérieuse d’écrire une page d’histoire sur la neige à l’occasion des débuts olympiques de sa discipline à Sotchi en février prochain.


Voir James Woods évoluer sur un parcours de slopestyle est toujours un moment exceptionnel. Le monde du ski acrobatique loue sa capacité à réaliser des « tricks » extraordinaires, toujours plus compliqués, plus beaux, plus précis, plus aériens avec une apparente facilité. Avec son look parti-culier, cheveux longs d’un côté, rasés de l’autre, ce qui lui a permis d’apparaître avec un drapeau britannique peint au-dessus de l’oreille, le champion de Sheffield, 22 ans, ne passe pas inaperçu !

Qu’est-ce qui destinait un enfant de cette cité du centre de l’Angleterre à devenir l'un des principaux prétendants au podium olympique dans la nouvelle épreuve du slopestyle ? Sheffield possédait jusqu’en 2012 son « village de ski », un espace aménagé en plein air où la colline avait été revêtue de « snowflex », un polymère composite sur lequel il était possible de chausser les skis. « Mes parents m’y ont emmené quand j’avais dix ans. Ni moi ni ma famille n’avions jamais skié. J’ai tout de suite été captivé. J’ai poussé, poussé, toujours plus fort ! » raconte « Woodsy ». « J’ai toujours été un grand rêveur et me suis toujours fixé de gros objectifs. Mon but étant d’être le meilleur possible, de montrer à tout le monde ce que j’étais capable de faire… ».

Le globe de cristal pour commencer…

Jour après jour au cœur du « Sheffield ski Village », James Woods fait ses gammes. Très talen-tueux, il participe à la Coupe du monde dès ses 16 ans, en halfpipe. Le slopestyle ne débute sur le circuit mondial de la FIS que lors de la saison 2011-2012. À partir de cet instant, le jeune champion britannique vole de bons résultats en bon résultats. Il signe sa première victoire à Ushuaia (Argentine) le 7 septembre 2012. Alignant les podiums, il s’adjuge le globe de cristal de la discipline à la fin de la saison. Il remporte également une médaille d’argent lors des Championnats du monde de Voss-Myrkdalen (Norvège) le 9 mars 2013. Déjà un moment d’histoire pour le ski britannique ! En attendant le suivant…

« À Sotchi, je veux tout fracasser ! C’est un rêve qui va se réaliser. Avoir la possibilité de rendre les gens heureux, et peut-être même de les inspirer, ce serait pour moi un véritable accomplissement, ce serait incroyable » dit-il, enthousiasmé par les débuts de sa discipline aux Jeux. « Je crois que le succès va être foudroyant, je pense que le slopestyle va dépasser toutes les attentes. Je suis sûr qu’avec le halfpipe, le ski acrobatique va être la nouvelle sensation olympique. Le slopestyle n’est pas une course où le premier en bas s’impose, c’est un nouvel évènement à la conjonction de l’art et de la compétition où vous êtes libre de réaliser ce que vous voulez, où personne ne vous dit quelles figures vous pouvez faire ou ne pas faire, où vous êtes récompensé pour être différent de tous les autres. Je crois que les gens vont adorer, que l’impact va être énorme. Le public va se dire « ce sont de super champions ! » et il va vouloir en savoir plus sur notre sport ».

James Woods a assisté aux Jeux de 2012 à Londres. Sa détermination s’en est trouvée encore renforcée. « J’ai vu le sport réunir toute une nation. C’était tellement super de voir Londres et toute la Grande-Bretagne vibrer à l’unisson ! Si je peux apporter ne serait-ce qu’un petit pourcentage de cette émotion, je serai vraiment très heureux. Inspirer les gens, faire en sorte qu’ils puissent se dire « je veux y aller moi aussi », c’est cela qui me motive ».

Suivez James Woods sur l'Athletes' Hub:

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE