Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Hockey : le Canada au sommet

SOTCHI 2014

Options

Hockey : le Canada au sommet

23/02/2014

« Double-double » pour les équipes canadiennes de hockey. Tout comme les femmes, les hommes conservent leur titre en battant la Suède 3-0 en finale, pour la toute dernière des 98 épreuves des Jeux de Sotchi. L’équipe masculine remporte ainsi son 9e titre olympique et devient la formation la plus titrée de l’histoire des Jeux Olympiques d’hiver.

Le Canada couronne sa suprématie sur le hockey sur glace mondial en conservant son titre de Vancouver 2010, dimanche 23 février à quelques heures de la cérémonie de clôture des XXIIe Jeux d’hiver. La formation à la feuille d’érable l’emporte au terme d'une prestation exceptionnelle de maîtrise face à la Suède (3-0).

Le public du Palais des glaces Bolchoï en restera béat d’admiration. Sur la piste aux étoiles, les Canadiens offrent un magnifique ballet, pour devenir avec neuf sacres, le pays le plus titré du hockey olympique, devant les huit médailles d'or de l'URSS (puis équipe unifiée en 1992).

Est-ce la tension d'une finale olympique de haute tenue? Lors de cette finale, Les Suédois résistent bien à la maestria canadienne, grâce notamment à « King » Henrik Lundqvist. Le gardien scandinave multiplie les exploits, mais le « « Tre Kronor », privé de ses deux meilleurs attaquants, Backstrom et Zetterberg blessés, finit bien par céder. Jonathan Toews brIse la glace d'une petite déviation en première période.Le capitaine Sidney Crosby, muet pendant tout le tournoi, ouvre ensuite son compteur personnel : « Sid the Kid », le héros de la finale de Vancouver en 2010, s'offre la couronne du « King » Henrik sur une feinte de corps pour le 2-0 au en fin de 2e période.

Dans le dernier tiers, Chris Kunitz expédie un laser dans la lucarne suédoise pour clore les débats, tandis qu'en face, le dernier rempart canadien tient bon. Carey Price attrape, repousse, dévie toutes les rondelles qui s'aventurent près de lui. Le portier des Canadiens de Montréal bénéficie même de l'aide de son poteau dans le premier tiers. A Sotchi, Price aura marché sur l'eau avec seulement trois buts encaissés sur toute la compétition.

« Les canadiens étaient tout simplement les meilleurs »

« C’est fantastique ! » dit le capitaine canadien Sydney Crosby, « Regardez, à Vancouver ça s’était joué à trois fois rien, en prolongations. Depuis lors, plein de choses nous sont arrivées. Se retrouver ici dans la même situation, avec beaucoup des gars qui étaient présents sur la glace à Vancouver, c’est vraiment très spécial ! » Expliquant que la confiance en soi et l’entraînement intensif ont été déterminants sur la route de ce nouveau succès, Crosby ajoute : « Nous nous sommes posés quelques question sur notre capacité à marquer, mais nous croyions tous l’un en l’autre, ainsi que dans la façon dont nous devions jouer et nous y tenir. Nous n’avons rien changé. Cela en dit beaucoup sur ce groupe ! »

Le gardien suédois reconnait la supériorité canadienne : « Ils étaient tout simplement les meilleurs. Je les ai sentis bien plus intelligents dans le maniement du palet. J’ai senti que nous leur avons donné trop de chances. Nous abandonnions le palet au mauvais endroit, et la punition arrivait très vite ! Dans la 2e période, particulièrement, nous avons passé un mauvais quart d’heure. En résumé, ils étaient tout simplement les plus forts ».

Si le Canada, vainqueur aussi du tournoi féminin, a déclenché les « oh! » et les « ah! » du Bolchoï, la Russie attendue par tout un pays a achevé son parcours en quart de finale, battue par la Finlande, qui a finalement fait aussi bien qu'à Vancouver, en décrochant le bronze aux dépends des Etats-Unis dans la petite finale.

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE