Accueil > Actualités > Los Angeles 1984 Actualités > Greg Louganis entre au panthéon du plongeon

Los Angeles 1984

Options

Greg Louganis entre au panthéon du plongeon

Greg Louganis - plongeon

08/08/1984

Dans l’histoire des Jeux Olympiques, rares sont les athlètes comme l’Américain Greg Louganis, ayant surmonté une enfance difficile pour atteindre les sommets de l’exploit sportif.

Louganis fut confié par ses jeunes parents aux services de l’adoption alors qu’il n’avait que 3 mois. Élevé par une famille californienne, il fut raillé pour sa couleur de peau, connut des difficultés scolaires et sombra même dans l’alcool.

Une chose cependant le tira du précipice : une inégalable aptitude à plonger avec une grâce et des qualités physiques accomplies.

Il termina deuxième en haut vol aux Jeux Olympiques de Montréal en 1976 et remporta son premier titre mondial deux ans plus tard à Berlin.

Il aurait été l’un des favoris pour les épreuves olympiques de tremplin et de haut vol à Moscou en 1980, si les États-Unis n’avaient pas boycotté les Jeux.

Quand la compétition de 1984 débuta au stade olympique de natation situé au centre de Los Angeles, Louganis était le favori incontestable, non seulement des preneurs de paris, mais également du public.

Tous constatèrent sa classe très au-dessus du lot : à chaque plongeon, il accrut son avance et un grain de folie gagna les tribunes.

Dire que sa victoire au tremplin fut écrasante serait un euphémisme. Il accumula ainsi 754,41 points et s’imposa par la plus grande marge jamais enregistrée dans l’histoire de l’épreuve.

Quatre jours plus tard, Louganis réalisa le doublé en effectuant une nouvelle démonstration époustouflante dans l’épreuve de haut vol, devenant le premier champion olympique américain du plongeon depuis Pete Desjardins, double médaillé d’or aux jeux de 1928 à Amsterdam.

Louganis s’inscrivit définitivement dans la légende des Jeux Olympiques quatre ans plus tard, lorsqu’il réitéra son doublé aux Jeux de Séoul, après l’épisode tristement célèbre de sa tête heurtant la planche dans l’épreuve du tremplin.

À LA UNE