Accueil > Actualités > Actualités Mexico 1968 > Eulalia Rolińska et Gladys de Seminario - Tir

Mexico 1968

Options

Eulalia Rolińska et Gladys de Seminario - Tir

Eulalia Rolińska et Gladys de Seminario - Tir

23/10/1968

Eulalia Rolińska et Gladys de Seminario - Tir

Pour la première fois dans l'histoire des Jeux Olympiques, le concours de tir accueille des athlètes féminines.

La Polonaise Eulalia Rolińska et la Péruvienne Gladys de Seminario sont les premières à s'illustrer dans cette discipline. Le tir vient alors tout juste d'être "ouvert", ce qui signifie que les épreuves sont désormais mixtes. Cette première édition rassemble encore peu de candidates, mais Rolińska et de Seminario ont l'insigne honneur d'être parmi les premières.

Les deux pionnières font partie des 86 athlètes engagés dans le tir au pistolet à 50 mètres, position couchée. La Polonaise termine 22e, tandis que la Péruvienne se classe 31e. Ces performances honorables dissipent les derniers doutes quant à la capacité des femmes à égaler les hommes dans ce domaine. 
À son arrivée à Mexico, Rolińska est une jeune ingénieure de 22 ans, dont la réputation de tireuse n'est plus à faire. Elle a déjà brillé dans des compétitions féminines, remportant notamment la médaille d'or des Championnats du Monde 1966 en individuel et par équipe.

À cette époque, le calendrier olympique ne prévoit pas de compétition. Loin de se laisser impressionner, elle demande (et obtient) son billet pour Mexico, sur le mérite de ses performances.

Lors des Championnats d'Europe 1971, elle remportera deux titres supplémentaires en position couchée, en individuel et par équipe. Elle participera à nouveau aux Jeux Olympiques et enregistrera exactement le même score (593) qu'à Mexico. Elle se classera cette fois 28e, ce qui constitue un résultat très honorable compte tenu de la qualité de la concurrence. 

De Seminario retrouvera les Jeux Olympiques quatre ans plus tard, mais sa prestation à Munich sera moins inspirée et ne lui vaudra qu'une décevante 75e place. Toutefois, ses exploits sur la plus grande scène du monde ont convaincu beaucoup de jeunes sportives à travers le monde de se lancer à la conquête de cette discipline.

Gladys de Seminario Junior, sa propre fille, figurera au premier rang de cette nouvelle génération de tireuses. Elle représentera le Pérou lors des Jeux Olympiques de Los Angeles 1984. Entre temps, les femmes auront obtenu leur propre compétition, au palmarès de laquelle elle terminera 27e.
Une troisième femme participe au tir olympique en cette année 1968. Il s'agit de Nuria Ortíz, qui se classe 15e de l’épreuve de skeet olympique devant ses supporters.

Cette épreuve marque le début d'une longue histoire entre la Mexicaine et les Jeux Olympiques. On la retrouvera quatre ans plus tard, puis en 1984. En 1988, elle obtient la 40e place du skeet, à l'âge de 43 ans. Quatre ans plus tard, son frère César fera ses débuts olympiques en fosse olympique et décrochera la 51e place.

Découvrez les dernières photos

  • Cérémonie d'ouverture Mexico 1968

    Pour la première fois dans l’histoire olympique, la flamme est transportée à la nage lors d’un relais. C’est l’athlète mexicain Eduardo Moreno qui a l’honneur d’effectuer ce relais spécial

    ©United Press International

  • Cérémonie d'ouverture Mexico 1968

    Enriqueta Basilio Sotelo monte les escaliers avec la flamme olympique

    ©CIO

  • Cérémonie d'ouverture Mexico 1968

    L’athlète mexicaine Enriqueta Basilio Sotelo, première femme à avoir allumé la vasque olympique, monte les escaliers avec la torche

    ©CIO

  • Robert Beamon (USA)

    L’Américain Robert Beamon va accomplir un magnifique exploit lors de l’épreuve de saut en longueur : il va établir un record du monde à 8,90m qui restera invaincu pendant 23 ans…

    ©CIO

  • Lee Evans, Larry James et Ron Freeman (USA)

    Le lendemain de l’éviction de Tommie Smith et John Carlos, trois autres américains réalisent un magnifique triplé sur 400 m: Lee Evans (à gauche) remporte l’or, Larry James (au centre) l’argent et Ron Freeman (à droite) le bronze. Afin de montrer leur sympathie pour leurs compatriotes suspendus, ils portent un béret noir lors de la cérémonie de remise des médailles
    ©Keystone

  • YAAAT006

    Mexico 1968-Les porte-drapeaux des nations.

À LA UNE