Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Dominique Gisin et Tina Maze, l’or à deux en descente !

Sotchi 2014

Options

Dominique Gisin et Tina Maze, l’or à deux en descente !

12/02/2014

Elles sont montées sur la première marche du podium avec un sourire rayonnant et en se tenant la main : La Suissesse Dominique Gisin et la Slovène Tina Maze sont toutes deux championnes olympiques de descente après avoir signé le même chrono au centième de seconde près (1:41.57) sur le tracé de vitesse de Rosa Khutor,  Une première dans l’histoire des Jeux en ski alpin ! A seulement 10/100e, la Suissesse Lara Gut se pare de bronze.

Partie avec le dossard n°8, Dominique Gisin profite d’un beau soleil et d’une superbe maitrise sur le tracé glacé de 2700m pour prendre la tête de la course avec un chrono qui semble déjà lui assurer un podium, si ce n’est la victoire. Gisin n’a pas gagné en Coupe du monde depuis 2009 et s’est au mieux classée 7e en descente cet hiver. C’est son jour, elle s’est montrée brillante sur l’exigeante piste de Rosa Khutor. Mais c’est sans compter sur Tina Maze, la reine de la saison 2012-2013 dont le rythme avait baissé cette saison, avant qu’elle ne signe une victoire en descente à Cortina d’Ampezzo deux semaines avant la course olympique. La Slovène, dossard n°21, est en tête à tous les intermédiaires, mais perd un peu de temps sur la dernière courbe, avant de foncer sur la ligne d’arrivée pour stopper le chrono  en 1:41.57. Le même que Gisin !

Maze est la première championne olympique de l’histoire de la Slovénie, tandis que Gisin rejoint Michaela Figini, gagnante de la descente à Sarajevo 1984, il y a 30 ans. Quand à Lara Gut, dossard N°15, considérée comme la principale chance suisse dans cette descente, elle finit à seulement 10/100e pour prendre la médaille de bronze. Sur le podium, elle vient se placer aux côtés des deux médaillées d’or pour une magnifique image de ces Jeux, trois championnes rayonnantes, heureuses de partager ce moment historique.

Deux reines en plein rêve

En larmes, la co-championne olympique Dominique Gisin s’exclame « Je suis complètement submergée de bonheur. Je n’en avais même pas rêvé. Maintenant que j’ai l’or, je vis ce rêve. C’est même beaucoup mieux !» Tina Maze n’en dit pas moins « J’ai rêvé de ce moment depuis que je suis toute petite. La toute première course que j’ai gagnée était une descente. Avant de m’élancer sur la piste aujourd’hui, je me suis donc dit « C’est le moment. Je dois le faire », et je suis aller la chercher  ! ».   Quant à Mauro Pini l’actuel coach de Tina Maze et ancien entraîneur de l’équipe suisse féminine, il exulte : « Tina a travaillé très dur. Je suis vraiment heureux pour elle. Et je le suis tout autant pour Dominique, car c’est la première athlète que j’ai entraîné ».

La couronne olympique de la descente laissée vacante par une des grandes stars du ski alpin féminin, l'Américaine Lindsey Vonn, blessée et forfait pour les Jeux, a donc trouvé non pas une mais deux gagnantes au terme d'une course palpitante. Julia Mancuso, la dauphine de Vonn à Vancouver 2010 pensait en profiter, elle qui avait dominé la manche de vitesse lundi dans le super-combiné, mais la croqueuse de médailles a été cette fois privée du festin (8e, à près d'une seconde). « Je ne suis pas satisfaite de la façon dont j’ai skié, j’ai fait de grosses erreurs. Je voulais prendre à nouveau ma chance, mais c’est raté. Place à la prochaine course ! Je pense que c’était difficile de rester concentrée sur la totalité du parcours, mais c’est ce qui sépare les championnes du reste du plateau aujourd’hui » a déclaré la quadruple médaillée olympique américaine.

L’Allemande Maria Höfl-Riesch, championne olympique du super-combiné 48h plus tôt, n’a pas non plus trouvé le bon rythme dans cette descente, finissant 13e à 1.17. Il lui reste encore plusieurs courses pour tenter de rejoindre la Croate Janica Kostelic, seule quadruple championne olympique en ski alpin.

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE