Accueil > Actualités > Actualités Mexico 1968 > Dick Fosbury - Saut en hauteur homme - Athlétisme

Mexico 1968

Options

Dick Fosbury - Saut en hauteur homme - Athlétisme

20/10/1968

Dans l'ensemble, les sports évoluent lentement. Les règles changent, les techniques et les styles se modifient petit à petit. Il est rare de voir une discipline réaliser instantanément un bond en avant. C'est pourtant ce qui s'est produit à Mexico. Durant l'été 1968, le saut en hauteur a changé pour toujours. L'homme responsable de cette transformation n'est autre que Dick Fosbury. L'athlète américain est à l'origine d'une véritable révolution en inventant sa propre technique : le Fosbury-flop (ou rouleau dorsal).

Auparavant, les spécialistes de la discipline utilisaient la technique dite du saut en ciseau, consistant à passer une jambe après l'autre par-dessus la barre. Aujourd'hui, cette méthode peut sembler disgracieuse, mais, à l'époque, personne ne dérogeait à la règle… jusqu'à l'arrivée de Fosbury.

Le natif de Portland s'élance, prend appui sur son pied gauche et se jette tête la première, dos à la barre. Personne n'avait jamais rien vu de tel aux Jeux Olympiques. D'autres athlètes s'étaient déjà essayés à cette technique, certains y travaillaient même depuis cinq ans. Mais aucun sauteur n'avait jamais eu l'audace de tenter un tel saut à ce niveau. Les Olympiens n'en croient pas leurs yeux !

Fosbury efface les barres les unes après les autres au premier essai, jusqu'à franchir 2m22. Lorsque la barre s'élève à nouveau, ils ne sont plus que deux sauteurs en lice : Fosbury et son compatriote  Ed Caruthers. Les deux hommes échouent par deux fois à 2m24, avant que Fosbury ne s'élève vers la victoire et la médaille d'or, dans son style inédit. Son rival ne peut en faire autant et la victoire revient donc à la nouvelle superstar de la discipline.

Les entraîneurs du monde entier sont furieux, mais le public mexicain est aux anges. Fosbury vient de battre le record olympique en même temps que son record personnel. Au-delà des chiffres, il a surtout changé à jamais le saut en hauteur. En l'espace de quelques années, le rouleau dorsal devient la technique dominante. De nos jours, tous les grands sauteurs l'ont adopté, même si certains ont fait de la résistance au fil des années. En 1978, Vladimir Yashchenko a recours au ciseau pour établir un Record du Monde qui tiendra deux ans. Depuis, les adeptes de Fosbury se partagent tous les grands titres et les Records du Monde. 

Curieusement, Dick Fosbury n'atteindra plus de tels sommets. Il ne parviendra pas à se qualifier pour les Jeux Olympiques de 1972. Lassé de concourir, il prendra sa retraite sportive pour rejoindre le Génie civil dans l'Idaho.

 

 

 

Découvrez les dernières photos

  • Cérémonie d'ouverture Mexico 1968

    Pour la première fois dans l’histoire olympique, la flamme est transportée à la nage lors d’un relais. C’est l’athlète mexicain Eduardo Moreno qui a l’honneur d’effectuer ce relais spécial

    ©United Press International

  • Cérémonie d'ouverture Mexico 1968

    Enriqueta Basilio Sotelo monte les escaliers avec la flamme olympique

    ©CIO

  • Cérémonie d'ouverture Mexico 1968

    L’athlète mexicaine Enriqueta Basilio Sotelo, première femme à avoir allumé la vasque olympique, monte les escaliers avec la torche

    ©CIO

  • Robert Beamon (USA)

    L’Américain Robert Beamon va accomplir un magnifique exploit lors de l’épreuve de saut en longueur : il va établir un record du monde à 8,90m qui restera invaincu pendant 23 ans…

    ©CIO

  • Lee Evans, Larry James et Ron Freeman (USA)

    Le lendemain de l’éviction de Tommie Smith et John Carlos, trois autres américains réalisent un magnifique triplé sur 400 m: Lee Evans (à gauche) remporte l’or, Larry James (au centre) l’argent et Ron Freeman (à droite) le bronze. Afin de montrer leur sympathie pour leurs compatriotes suspendus, ils portent un béret noir lors de la cérémonie de remise des médailles
    ©Keystone

  • YAAAT006

    Mexico 1968-Les porte-drapeaux des nations.

À LA UNE