Accueil > Actualités > olympic-torch-relay > Désignation du premier porteur de torche du relais de la flamme olympique de Sotchi 2014

Relais de la flamme

Options

Désignation du premier porteur de torche du relais de la flamme olympique de Sotchi 2014

Désignation du premier porteur de torche du relais de la flamme olympique de Sotchi 2014

20/09/2013

Le skieur alpin grec Ioannis Antoniou a été désigné comme le premier porteur de torche du relais de la flamme olympique de Sotchi 2014.

Le skieur de 18 ans portera la flamme une fois qu’elle aura été allumée lors de la cérémonie spéciale qui se tiendra à Olympie le 29 septembre. Cette cérémonie rassemble des « prêtresses » qui accomplissent le rite traditionnel de l’allumage de la flamme aux rayons du soleil à l’aide d’un miroir parabolique dans l’enceinte du temple d’Héra.

 La flamme commencera alors son périple jusqu’à Sotchi pour la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques d’hiver, le 7 février 2014.

Antoniou, qui espère concourir aux Jeux d’hiver à Sotchi, skie depuis qu’il a quatre ans et a été incité à la pratique de ce sport par ses parents, tous deux enseignants d’éducation physique.

Membre de l’équipe nationale grecque de ski depuis 2011, il a concouru aux Championnats du monde de ski alpin junior de la FIS en 2012 avant de représenter son pays aux Championnats du monde de ski alpin de la FIS de 2013 à Schladming en Autriche.

Une fois que la flamme olympique aura atteint la Russie le 7 octobre, le relais de Sotchi 2014 commencera son parcours d’environ 65 000 km à travers le pays, ce qui en fera le plus long relais de la flamme olympique de l’histoire des Jeux d’hiver. Il traversera plus de 2 900 villes et agglomérations et comptera plus de 14 000 relayeurs.

« Le relais de la flamme olympique est l’un des plus importants et des plus magiques événements olympiques, » estime Dmitry Chernyshenko, président-directeur général de Sotchi 2014. « Il va développer l’enthousiasme à l’approche des Jeux et diffuser les valeurs olympiques dans tout le pays et à ce titre fera partie de l’histoire russe. »

À LA UNE