Accueil > Actualités > Héritage > Des équipements de classe mondiale ont offert un héritage olympique durable à Calgary

Héritage olympique

Options

Des équipements de classe mondiale ont offert un héritage olympique durable à Calgary

World-class facilities provide lasting Olympic legacy for Calgary
©IOC (2) , IOC/ Jean-Paul Maeder (1)

28/12/2013

Plus de 25 ans après les Jeux Olympiques d’hiver à Calgary en 1988, l’héritage de cette manifestation perdure grâce à un grand nombre de sites sportifs spécialement créés pour l’occasion.

De nos jours, des Championnats du monde et des épreuves de Coupes du monde se tiennent régulièrement au Parc olympique Canada et sur l’ovale olympique tandis que c’est à la patinoire olympique du Saddledome que résident les Calgary Flames, équipe de hockey-sur-glace membre de la NHL.

Le succès à long-terme des équipements est dû en partie à l’Association pour le développement olympique de Calgary (CODA), où WinSport Canada comme elle est connue désormais, à qui ont été confiés la gestion et le fonctionnement de chacune de ces installations après les Jeux.

La fondation de l’Institut canadien de sports d’hiver en fait partie, cette institution a contribué à former des générations de stars de sports d’hiver olympiques comme Lindsay Alcock qui a participé à deux reprises aux Jeux en skeleton. Sa première rencontre avec ce sport a eu lieu sur un site olympique de Calgary.

« Je n’avais jamais entendu parler du skeleton avant cet emploi d’été à Calgary, » se rappelle celle qui s’est classée deuxième aux Championnats du monde de skeleton en 2004. « Sans le programme comme celui que j’ai suivi ici, je ne serais jamais arrivée si loin. »

Bien que le pays hôte n’ait remporté aucune médaille d’or aux Jeux Olympiques de 1988, la manifestation et les équipements dont elle est à l’origine ont permis à Calgary de s’établir comme centre de formation du haut niveau pour les athlètes canadiens. Depuis lors, ceux-ci ont accru leur présence sur la scène mondiale.

Et le Canada a remporté un nombre croissant de médailles à chacune des éditions des Jeux d’hiver qui ont suivi. En 2010 à Vancouver, le pays en a décroché 26 dont un nombre record de 14 médailles d’or olympiques.

« Avant 1988, nous n’étions pas une puissance internationale aux Jeux d’hiver, » a expliqué Chris Dornan, porte-parole de CODA en 2008, « désormais nous pouvons prétendre à des médailles et nous ne venons pas aux Jeux seulement pour parader en uniforme. Plus que tout, c’est ça le vrai legs de Calgary! »

À l’approche des Jeux Olympiques d’hiver de 2014 à Sotchi, où nombre de sites construits pour l’occasion serviront également aux générations futures, la Russie compte bien, de la même façon, mobiliser sa jeunesse et l’inciter à des succès sportifs toujours plus spectaculaires.

Revivez la performance en or de Katarina Witt lors des Jeux Olympiques d’hiver de 1988 à Calgary


À LA UNE