Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Dara Howell inaugure le palmarès du ski slopestyle

Sotchi 2014

Options

Dara Howell inaugure le palmarès du ski slopestyle

11/02/2014

Un magnifique premier run noté 94.20 a permis à la Canadienne Dara Howell de se mettre hors de portée de ses rivales pour devenir la première championne olympique du ski slopestyle, mardi sur le parcours du Parc Extrème de Rosa Khutor. Sur un podium entièrement nord-américain, Howell devance l’Américaine Devin Logan et sa compatriote Kim Lamarre.

La Canadienne Dara Howell est devenue mardi 11 février, à 19 ans, la première championne olympique de ski slopestyle, une des douze nouvelles épreuves au programme des Jeux de Sotchi. Sur une neige changeante en raison d’une température clémente, ce qui compliquait la prise de repères des concurrentes, Howell a tout d’abord signé le meilleur score des qualifications. Elle a ensuite assommé la concurrence dès la première des deux manches de la finale avec un score de 94.20 points pour devancer de près de dix points l'Américaine Devin Logan (argent, 85.40 points) et une autre Canadienne, Kim Lamarre (bronze, 85.00 points).

Ainsi, Dara Howell, dernière à s’élancer lors du deuxième run de la finale, et se sachant déjà sacrée, a-t-elle pu descendre le parcours en totale décontraction. « Je ne pouvais pas être plus contente de moi après ce premier run », a-t-elle expliqué, « Je n'oublierai jamais ce moment où j'ai vu ce score et entendu la foule rugir ! »

La jeune championne de ski freestyle originaire de l’Ontario, vice-championne du monde 2013 à Voss (Norvège) et gagnante de sa première épreuve sur la Coupe du monde FIS le 21 décembre 2013 à Copper Mountain (USA), a su mieux s'adapter aux conditions particulières sur le parcours du Parc Extrême de Rosa Khutor.

Déception pour Kaya Turski

Grande favorite de la compétition, la Canadienne Kaya Turski n'était pas parvenue à se qualifier pour la finale après une culbute à la réception de son dernier saut lors de chacune de ses deux manches. La Montréalaise, championne du monde en titre et gagnante des X Games d'Aspen, se remet juste d'une maladie qui a duré deux semaines et a perturbé sa préparation des Jeux. « J’ai fait deux erreurs distinctes » a-t-elle noté. « Je n’étais pas suffisamment en confiance. Le 2e run se passait bien, même si ce n’était pas mon meilleur, et  puis je suis partie à la faute. Ca s’est juste passé comme ça » a déploré Kaya Turski.

A ce stade des Jeux de Sotchi, les athlètes canadiens ont remporté six médailles sur les neuf qui ont été déjà mises en jeu en ski freestyle.

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE