Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > D’Innsbruck 2012 à Sotchi 2014

Sotchi 2014

Options

D’Innsbruck 2012 à Sotchi 2014

D’Innsbruck 2012 à Sotchi 2014
©Getty Images

05/02/2014

Plus de 35 participants aux premiers Jeux Olympiques de la Jeunesse à Innsbruck 2012 vont disputer les Jeux de Sotchi. Plusieurs d’entre-eux ont connu les podiums, d’autres se sont en deux ans installés parmi les meilleurs mondiaux dans leurs disciplines respectives, tous se sont montrés assez performants pour intégrer leurs équipes nationales et aucun d’entre eux n’a plus de 20 ans !

Beaucoup de grands champions leur avaient donnés des conseils. Le message était généralement  « Amusez vous ! Prenez du plaisir ! Travaillez dur et concentrez vous sur ce que vous faites ! Sachez qui vous êtes et n’essayez pas d’être quelqu’un d’autre ! ». Participer aux JOJ d’Innsbruck, partager avec tous les athlètes, vivre au Village, leur a donné les clés de ce que serait pour eux, un jour, la participation aux Jeux Olympiques, et a décuplé leur envie d’y parvenir. Ils ont pu aussi étrenner les nouvelles épreuves (half pipe à skis, slopestyle, relais mixte en biathlon, saut à ski féminin) qui entrent au programme des XXIIe Jeux d’hiver.

Tout va très vite…

Pour certains, tout est allé très vite. Ainsi, la jeune snowboardeuse américaine Arielle Gold, deux fois en argent à Innsbruck, est devenue championne du monde de half pipe  à Stoneham en 2013, et compte parmi les principales prétendantes au podium à Sotchi.

Le Suisse Kai Mahler, vainqueur du half pipe à ski, a lui aussi prouvé par la suite qu’il pourrait prétendre au podium le 18 février prochain à Rosa Khutor, tour comme le snowboarder japonais Taku Hiraoka, en bronze dans le half pipe d’Innsbruck et qui a remporté sa première épreuve de Coupe du monde à… Sotchi le 14 février 2013 puis une médaille d’argent aux Mondiaux FIS de Stoneham.

La lugeuse autrichienne Myriam Kastlunger, sacrée à Innsbruck, a quant à elle intégré l’équipe olympique dans sa discipline où les places sont très chères. Il en va exactement de même pour la biathlète allemande Franziska Preuss, trois fois médaillée d’or dans le Tyrol autrichien en 2012.  Plusieurs jeunes patineurs artistiques (la russe Adelina Sotnikova, les Chinois Han Yan et Zijun Li) vont également pouvoir montrer leur talent aux spectateurs du palais des sports de glace Iceberg.

Mais l’exemple le plus frappant est sans doute celui de la Japonaise Sara Takanashi, l’actuelle n°1 mondiale du saut à ski féminin, favorite pour devenir la première championne olympique de sa discipline. Avant de remporter la Coupe du Monde 2012-2013, avant de gagner 10 épreuves sur 13 durant l’hiver olympique, s’assurant déjà quasiment d’un 2e globe de Cristal consécutif, elle avait remporté le concours d’Innsbruck à 15 ans.

« Le sport est un vecteur formidable »

Crées en 2007 lors de la 119e session du CIO à Guatemala City, les JOJ, réservés aux jeunes athlètes âgés de 15 à 18 ans, ont connu leur première édition d’été à Singapour en 2010 et d’hiver deux ans plus tard à Innsbruck. Les prochaines éditions auront lieu à Nanjing (Chine) en 2014 et à Lillehammer (Norvège) en 2016.

Ils apportent aux jeunes générations de champions et championnes les valeurs universelles de l’olympisme en donnant une large part à l ‘éducation à travers de nombreux ateliers où sont notamment abordées les questions sociétales. « Le sport est un vecteur formidable pour toucher les jeunes d’aujourd’hui sur tous les continents et pour leur inculquer très tôt des comportements sains et responsables » expliquait Jacques Rogge, président du CIO de 2001 à 2013 et qui fut à l’origine du lancement des JOJ.  Athlètes renommés, personnalités du sport, jeunes reporters et ambassadeurs participent dans une ambiance festive à créer l’ADN de cet évènement unique, durant lequel conseils et partage d’expérience sont prodigués aux jeunes participant à travers le programme des athlètes modèles.

Quel bonheur que de voir désormais ces jeunes athlètes qui ont appris à devenir des ambassadeurs de l’olympisme tenter leur chance et essayer d’écrire l’histoire à Sotchi !

 

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE