Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Charles Hamelin, une affaire de famille

Sotchi 2014

Options

Charles Hamelin, une affaire de famille

Charles Hamelin, a family affair on ice
©IOC

18/12/2013

Charles Hamelin met tout en place pour être au top de ses moyens à Sotchi. Il espère bien revivre les émotions de Vancouver en 2010, partagées avec son frère François et sa fiancée Marianne Saint-Gelais, patineurs sur piste courte et médaillés olympiques comme lui.

Quand on parle de Charles Hamelin, double champion olympique en titre du 500m et du relais 5000m avec l’équipe du Canada, on pense immédiatement à son frère François avec qui il a gagné le titre sur 5000m à Vancouver, et à sa fiancée Marianne Saint-Gelais, deux fois médaillée d’argent dans cette même patinoire du Pacific Coliseum en février 2010.

Ce trio originaire du Québec qui brille au firmament du patinage de vitesse piste courte, compte bien enflammer à nouveau la glace à Sotchi, car comme l’explique Charles « L’entraînement est resté intense depuis le jour 1 post-olympique, avec en ligne de mire rien moins que les Jeux Olympiques 2014. L’envie de représenter à nouveau notre pays et de remettre les pieds sur cette fameuse marche du podium est toujours vivante, avec bon espoir de répéter les exploits ! ».

Pour ce faire, Charles a pris dès l’automne 2010 la décision suivante : « essayer de nouvelles stratégies pour devenir plus dangereux en 2014. D’ici là, il ne s’agit pas de gagner des médailles, mais de travailler sur des phases mentalement difficiles, de me mettre dans des situations où je ne suis pas toujours en contrôle, afin que, même si je suis dernier en course, je ne panique pas et ne me mette pas à faire des choses stupides ».


 

 

 

De meilleurs athlètes qu’à Vancouver

Cela ne l’a pas empêché de rester au sommet, et de réussir à briller sur de plus longues distances, en participant notamment aux victoires des relais 3000m et 5000m canadiens lors des championnats du monde 2011, 2012 et 2013, et surtout en prenant l’argent individuel sur 1000m, 1500m et au classement général des Mondiaux ISU 2011 à Sheffield.

Dans cette véritable affaire de famille (François Hamelin et Marianne Saint-Gelais tenteront également leur chance à Sotchi, tandis que Yves Hamelin, le père des deux frangins, est le directeur de l’équipe canadienne de patinage sur piste courte), Charles compte bien se tailler la part du lion. «  Quand on commence à gagner des médailles, on laisse de côté ces heures et ces heures d’entraînement. Notre but depuis 2010 a été de devenir de meilleurs athlètes pour Sotchi. Et en ce moment, je suis au top de ma forme et je pense y être parvenu ». Charles a en effet remporté pas moins de six épreuves lors les quatre étapes de la Coupe du Monde ISU de Short Track entre septembre et novembre 2013. « Je suis devenu plus féroce », explique-t-il.

Au milieu d’un concert international très relevé avec notamment les athlètes coréens, chinois,  américains, le clan Hamelin met tout en place pour arriver dans les meilleures dispositions physiques, mentales et stratégiques à Sotchi. Et quand on demande à Charles si la scène qui avait ému tout le Canada, Marianne sautant dans ses bras sur la glace de Vancouver juste après sa victoire sur 500m, est appelée à se reproduire, il répond : « Cela avait été magique et totalement spontané. Si cela arrive encore, ce sera authentique et sûrement pas forcé. Mais forcément moins surprenant », ajoutant pour conclure. « Je vais disputer mes troisièmes Jeux à Sotchi, je pense que ma carrière sera bien remplie en termes de succès ».

 

Suivez lui dans l'Athletes' Hub.

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE