Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Chapuis, Bovolenta et Midol signent un triplé français en skicross hommes

Sotchi 2014

Options

Chapuis, Bovolenta et Midol signent un triplé français en skicross hommes

20/02/2014

Pour la première fois dans son histoire aux Jeux d’hiver, la France réalise un triplé. Jeudi 20 février sur le parcours de Rosa Khutor, Jean-Frédéric Chapuis remporte la compétition de skicross hommes devant Arnaud Bovolenta et Jonathan Midol.

« On est en plein rêve ! Nous sommes trois très bons copains. Nous avons encore du mal à réaliser. On est tellement heureux…«  s’exclame Jean-Frédéric Chapuis,  champion olympique de skicross.

Au fil des tours sur le parcours 1250 mètres jalonné de virages relevés, de tremplins et de vagues de Rosa Khutor, et sous un magnifique soleil, les trois Français passent avec autorité tous les tours, éliminant un à un leurs adversaires pour se retrouver tous les trois en finale face au Canadien Brady Leman, qui a pour sa part gagné sa place dans la course aux médailles en terminant 2e de sa demi-finale derrière Arnaud Bovolenta.

Au moment de lâcher les chevaux dans la course décisive, ce dernier explique ; « On ne s’est rien dit au départ. On ne s’est pas regardés. On s’est juste tapés dans les mains ». Jean-Frédéric Chapuis ajoute : « De toutes façons, nous savions que nous avions aux moins deux médailles assurées… ».

 Lorsque les quatre concurrents s’élancent, Jean-Frédric Chapuis se porte immédiatement en tête, suivi par Arnaud Bovolenta. Brady Leman n’est pas loin et se bagarre avec Jonathan Midol pour la 3e place. Mais ce dernier finit par le dépasser et Leman ne termine pas la course : il chute à quelques encablures de l’arrivée. Chapuis l’emporte devant Bovolenta alors que Midol est déséquilibré sur le dernier saut et franchit la ligne d’arrivée à plat ventre. Il n’y a pas eu de stratégie commune « Ca aurait été exactement la même course s’ils avaient été de trois équipes différentes , remarque Brad Leman. 

 

« C’est quoi, ça ? »

« Dès le départ, je suis sûr de moi », raconte Jean-Frédéric Chapuis. « Mais il faut que je contrôle ma position. Je pars bien devant, mais d’un coup, je vois arriver une fusée à côte de moi. C’est Arnaud ! Je me dis « Super, c'est lui! » Je me mets derrière pour prendre l'aspiration. Il fait une petite faute, je le dépasse proprement. Au dernier saut, je suis devant, je savoure. Je me retourne et je vois les autres Français, je me dis : C'est quoi ça? Même dans un rêve, je crois que ça ne finit pas mieux ! ». Jonathan Midol ajoute : « Nous savions dès le début de la compétition que c’était possible. On savait qu’on avait une grosse équipe, on savait qu’on pouvait tous se retrouver en finale. Mais de là à le faire, c’est incroyable ! »

Trois athlètes sur un même podium... Pour la France, il s'agit d'une grande première aux Jeux d'hiver. Même à la grande époque des Killy, Perrillat, Annie Famose ou des soeurs Goitschel, aux Jeux de Grenoble en 1968, l’exploit n’avait pas été réalisé. Quarante-six ans plus tard, les trois Français, n'ont pas commis d'impair en finale Ils ont évité la bataille fratricide avant de se répartir les récompenses. Jean-Frédéric Chapuis, 24 ans, Arnaud Bovolenta, 25 ans et Jonathan Midol, 25 ans vont même poser au pied de la piste lovés dans le même drapeau. « Dans dix ou quinze ans, quand on se fera des repas ensemble, on se dira: Tu te souviens de ce jour-là ? » conclut Jean-Frédéric Chapuis. 

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE