Accueil > Actualités > JOJ Actualités > Chad Le Clos : de Singapour à Nanjing

JOJ Actualités

Options

Chad Le Clos : de Singapour à Nanjing

31/07/2014

Entre les JOJ de Singapour 2010 où il avait remporté cinq médailles et ceux de Nanjing 2014 où il est ambassadeur, Chad Le Clos est devenu champion olympique 2012 du 200m papillon, puis double champion du monde 2013. Inspiré par Michael Phelps, tombeur de l’Américain à Londres, il suit aujourd’hui sa trace en devenant une source d’inspiration pour les jeunes nageurs.

« Les Jeux Olympiques de la Jeunesse ont été un énorme tremplin pour moi. Ils m’ont considérablement aidé pour me préparer à faire face à la pression de mes premiers Jeux Olympiques à Londres. Mais au-delà du sport, les souvenirs et les amis que je me suis fait resteront pour toujours et je suis très excité de faire à nouveau partie de l’expérience des JOJ » dit Chad Le Clos, nommé ambassadeur pour les JOJ de Nanjing 2014.

En 2010, alors âgé de 18 ans, le nageur sud-africain avait fait une entrée fracassante sur la scène internationale lors de la première édition des JOJ à Singapour. Il avait remporté cinq médailles sur les cinq distances où il s’était aligné dont la médaille d’or du 200m 4 nages. Lors de cette édition initiale de la compétition planétaire de la jeunesse, l’idole de Chad, un certain Michael Phelps, tenait le rôle d’ambassadeur. « J’ai été son fan depuis ma plus tendre enfance. Il m’a formidablement inspiré au moment de disputer les JOJ 2010 ».
 
Le 31 juillet 2012 dans la piscine de l’Aquatics Centre de Londres, Chad Le Clos crée une des plus belles sensations des JO 2012 : à l’arrivée du 200m papillon, son dernier mouvement de bras parfaitement exécuté lui permet de battre le grand Michael Phelps à la touche, pour 5 centièmes de seconde. Trois jours plus tard, il prend l’argent sur 100m papillon derrière l’olympien le plus médaillé de l’histoire. Phelps retiré des bassins, Chad Le Clos remporte les titres mondiaux du 100m et du 200m papillon à Barcelone en 2013.

Aujourd’hui, il ne se fixe plus aucune limite. « Être plus rapide chaque année, rester sûr que je peux continuer à dominer les épreuves que je domine, étendre ma palette sur d’autres courses en nage libre et en quatre nages… ». Et dans sa ligne de mire, figure bien sûr le record du monde du 200m papillon détenu par Phelps en 1:51.51 depuis 2009.

A Nanjing, Chad suit la trace de Phelps en devenant à son tour une formidable source d’inspiration pour les jeunes nageurs. « Tenir ce rôle pour toute une nouvelle génération est pour moi un véritable honneur », dit-il. 

À LA UNE