Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Canada-Suède en finale du tournoi de hockey masculin

Sotchi 2014

Options

Canada-Suède en finale du tournoi de hockey masculin

21/02/2014

Le Canada, champion en titre, affrontera la Suède, sacrée en 2006, en finale du tournoi de hockey sur glace messieurs, dimanche 23 février. En demi-finales, l’équipe à la feuille d’érable s’est imposée contre les Etats-Unis 1-0 alors que celle aux trois couronnes a disposé de la Finlande 2-1.

La finale opposera donc les deux derniers champions olympiques, les Canadiens s'étant imposés aux Jeux de Vancouver en 2010, les Suédois à ceux de Turin en 2006. Le Canada est même toujours en piste pour aller chercher dimanche un deuxième doublé messieurs/dames consécutif, les filles s’étant imposées jeudi 20 février contre leurs rivales des Etats-Unis en finale du tournoi féminin (3-2 a.p.).

Les coéquipiers de Sidney Crosby auront la possibilité de conserver leur titre, ce qui n'était plus arrivé aux Jeux d’hiver depuis les trois sacres de suite de la « Machine rouge » soviétique (1984, 1988), devenue Equipe unifiée aux Jeux d'Albertville en 1992. « C’est une nouvelle opportunité » dit le buteur décisif de la finale des Jeux 2010, « Cela fait longtemps que nous travaillons ensemble afin de pouvoir jouer le match pour l’or ici ».

Comme à Vancouver en finale, comme les filles la veille ou en 2010, les Etats-Unis n'arrivent tout simplement pas à battre le Canada quand cela compte. Sur la glace, les finalistes malheureux de Vancouver, ont comme prévu misé sur leur physique pour prendre leur revanche.

Si le jeu rude avait pu permettre de battre la Russie en groupe (3-2 t.a.b.) puis la République Tchèque (5-2) en quarts de finale, il n'a pas suffi pour venir à bout des Canadiens, tout aussi rugueux. Si le physique de leurs adversaires avait pêché jusque-là en fin de partie, les Américains se sont cette fois heurtés à un roc défensif.

Les coéquipiers du capitaine Zach Parise pourront dire merci à leur gardien Jonathan Quick de les avoir gardés en vie pendant l'essentiel de la rencontre. Le portier des Los Angeles Kings, champions 2012, a virevolté dans les cages américaines (36 arrêts). Sous un barrage de tirs canadiens, il n'a cédé qu'une fois au début du deuxième tiers-temps, ne pouvant rien faire sur le tir de Jay Bouwmeester, dévié par Jamie Benn. Mais son homologue Carey Price a été encore meilleur, restant invaincu en 31 tirs. Le natif de Vancouver pourra cette fois regarder la finale olympique du meilleur endroit, depuis les cages.

La Suède élimine sa voisine scandinave

La Suède a quant à elle battu la Finlande 2-1. Dans ce match âpre, tout s'est joué dans la 2e période. La Finlande a ouvert le score par Jokinen, qui a trouvé un trou de souris pour glisser le palet dans le but de Lundqvist (27e).

Mais les Suédois ont vite réagi d'abord par Ericsson (32e) puis par Steen (37e) sur une supériorité numérique. La rencontre a été marquée par le jeu dur pratiqué entre deux rivaux historiques. En quarts de finale, la Finlande avait créé la surprise en éliminant la Russie devant son public (3-1).

« Incroyable ! » a dit le gardien suédois Henrikl Lundvist, « Nous avons vraiment dû travailler dur cette fois. C’est une équipe très disciplinée ». La Finlande était pour sa part privée de joueurs majeurs comme Saku Koivu et Aleksander Barkov, tous deux blessée, et n’a pas pu être sauvée par son vétéran recordman de points aux Jeux Teemu Selanne. « C’est un vraie déception » a-t-il déclaré, « Nous n’avons pas réussi à jouer notre meilleur match du tournoi aujourd’hui »,

La finale dimanche permettra d'attribuer le 98e et dernier titre des JO de Sotchi. Elle opposera deux équipes quasi entièrement composées de joueurs estampillés NHL. Seul le Suédois Jimmie Ericsson n'a pas évolué dans la ligue professionnelle nord-américaine. Mais le puissant ailier n'est pas n'importe qui, lui qui est capitaine du Skelleftea, champion de Suède en titre.

Photos de Sotchi 2014

À LA UNE