Accueil > Actualités > JOJ Actualités > Au 2e jour des JO de 2014 à Sotchi, les biathlètes des JOJ passent à l'action

JOJ Actualités

Options

Au 2e jour des JO de 2014 à Sotchi, les biathlètes des JOJ passent à l'action

YOGgie biathletes in action on day two of Sochi 2014
©IOC/Anna Konovalova

10/02/2014

La jeune reporter Sonali Prasad a rencontré la biathlète allemande Franziska Preuss à l'issue de la finale du 7,5 km.

"Tout s'est passé comme je l'avais imaginé", a confié avec enthousiasme Franziska, laquelle a terminé 41e. Et d'ajouter : "Je suis ravie d'avoir pu m'en tenir à mon plan et ça a fonctionné. En revanche, je ne sais pas comment j'arrive encore à me tenir debout devant vous pour vous parler, car c'était vraiment fatiguant."

Avec trois médailles d'or aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de 2012 à Innsbruck, la jeune femme de 19 ans a été nommée "Révélation junior de l'année" par la Fédération allemande de ski.



Son rêve de devenir une biathlète a commencé dans un camp d'entraînement à l'âge de 15 ans. "J'ai reçu un bon cadeau d'une journée pour essayer le biathlon et cette journée a changé ma vie."

La jeune femme explique : "J'aime le biathlon car c'est un sport très amusant. L'association de la course et du tir me fascine et vous pouvez toujours améliorer un élément. Ce n'est jamais ennuyeux."

La biathlète allemande se souvient également du temps passé aux JOJ. "Les Jeux Olympiques de la Jeunesse sont très importants pour les jeunes athlètes car ces derniers renforcent leur confiance en eux, et les médailles que j'ai remportées à Innsbruck font partie des souvenirs que j'ai évoqués aujourd'hui juste avant de tirer sur la ligne de départ."

Talentueuse et déterminée, du haut de ses 19 ans, Franziska n'abandonne pas ses rêves de médailles olympiques: "Je n'ai jamais eu réellement de chance de médaille aujourd'hui mais arriver jusqu'à Sotchi était déjà un honneur en soi. Je suis jeune et je m'améliore à chaque course. Une longue carrière m'attend. Vous allez me voir dans de nombreuses autres éditions des Jeux", a-t-elle commenté. Et de conclure : "Vous n'échouez jamais tant que vous n'abandonnez pas et ce n'est pas la manière de penser des Allemands."

Il ne fait pour nous aucun doute que nous allons revoir Franziska dans les années à venir. Une autre biathlète des Jeux Olympiques de la Jeunesse, l'Australienne Lucy Glanville a également donné le meilleur d'elle-même dans l'épreuve du 7,5 km pour terminer à une 82e place respectable. 


À LA UNE