Accueil > Actualités > SOTCHI 2014 > Aliona Savchenko et Robin Szolkowy rêvent d’or

Sotchi 2014

Options

Aliona Savchenko et Robin Szolkowy rêvent d’or

03/02/2014

Aliona Savchenko et Robin Szolkowy se lancent dans leur ultime défi, un rêve qu’ils pour-suivent depuis le début de leur association sur la glace en 2003. Ils sont déterminés à couronner une carrière ponctuée de quatre titres mondiaux avec la médaille d’or olym-pique… 62 ans après leurs compatriotes Ria et Paul Falk, sacrés en couples en 1952 à Oslo.

« Nous avons un rêve », c’est ce que répètent depuis dix ans Aliona Savchenko et Robin Szolkowy, le couple allemand qui s’est constitué sur la glace un des plus beau palmarès de l’après-guerre. Dès que la patineuse née ukrainienne à Kiev et le fils d’une infirmière de Greifswald et d’un médecin tanzanien se sont essayés sous la férule de l’ancien champion du monde Ingo Steuer en mai 2003 à Chemnitz, ils ont compris qu’ils étaient faits l’un pour l’autre. « C’est comme dans la vie privée : ou cela fonctionne avec quelqu’un ou non, ou vous avez confiance ou pas. Ou vous pouvez garder vos nerfs en compétition ou c’est impossible. Nous remplissons des rôles différents, c’est important de le comprendre. Robin est calme, Aliona est explosive. Robin est sombre, Aliona brille. C’est un beau contraste, comme à Sotchi : les montagnes enneigées et la mer bordée de palmiers… »

Cherchant constamment à se renouveler, introduisant chaque année de nouveaux éléments de plus en plus techniques comme l’extraordinaire triple axel lancé d’Aliona, le couple est monté sur tous les podiums des championnats du monde ISU depuis 2007 : bronze en 2007, or en 2008, 2009, 2011 et 2012, argent en 2010 et 2013. Il a dans le même temps remporté sept médailles européennes (quatre en or, trois en argent) et quatre finales du Grand Prix ISU dont la dernière en date à Fukuoka (Japon) le 8 décembre 2013.

Le bronze à Vancouver en 2010

Sixièmes lors de leurs premiers Jeux Olympiques à Turin en 2006, alors qu’Aliona venait juste d’obtenir la nationalité allemande, puis médaillés de bronze à Vancouver en 2010, Aliona et Robin continuent de poursuivre leur rêve. C’est la raison pour laquelle ils ont décidé de repartir pour quatre ans après les XXIes Jeux d’hiver. « Nous allons chercher la médaille d’or à Sotchi. N’importe quel patineur qui aurait gagné les Mondiaux et les Championnats d’Europe quatre fois ne peut avoir que ce but. C’est certes beaucoup de pression, mais la pression est utile, faute de quoi il est difficile de donner le meilleur de vous-même. Ces dernières années, nous avons appris comment composer avec le stress. Les Jeux, pour tout athlète, c’est comme grimper le mont Olympe. C’est l’ascension ultime. C’est la troisième fois que nous les disputons et nous sommes proches de la retraite. Il n’y aura pas de quatrième fois, alors nous voulons gagner » expliquent-ils.

Le trio constitué depuis 10 ans (Ingo Steuer est à la fois l’entraîneur et le chorégraphe du couple) se prépare donc avec passion pour ce dernier défi. « Nous avons un rêve et nous faisons tout pour le réaliser » martèle Aliona. « Le patinage artistique en couple devient de plus en plus compliqué. Il faut sans arrêt essayer quelque chose de différent, techniquement extrême, fou, spectaculaire. Il faut être unique » Au son du Casse-Noisette de Piotr-Ilitch Tchaïkowski qu’ils ont choisi cet hiver pour leur programme libre.

Entièrement focalisés sur leur volonté d’enlever le titre olympique, Savchenko et Szolkowy ne participeront pas à la nouvelle compétition par équipe de patinage artistique qui aura lieu trois jours avant l’épreuve des couples. Les 11 et 12 février dans le palais des sports Iceberg, un sacré match s’annonce entre le couple allemand et les Russes Tatiana Volosozhar-Maxim Trankov, champions du monde 2013 mais devancés par Aliona et Robin lors de la finale du Grand Prix ISU 2013 à Fukuoka. « Au Japon, nous avons pu montrer qui étaient les patrons. Et nous voulons le démontrer à nouveau à Sotchi », déclare Aliona Savchenko.


Photos de Sotchi 2014

À LA UNE