• © Fundació Barcelona Olímpica

  • © QOSM/QMA

Réseau des Musées Olympiques

Le 7 septembre 2006 à Lausanne, sous la direction des présidents du CIO Jacques Rogge et Juan Antonio Samaranch et à l’initiative du Musée Olympique, le Réseau des musées olympiques a été créé avec 11 membres fondateurs dans le but de trouver des moyens de travailler ensemble sur des synergies utiles et des projets conjoints à mettre en œuvre pour améliorer la qualité et partager les coûts.

L’idée n’était pas de prendre la place d’associations existantes telles que l’ICOM (Conseil international des musées),  mais plutôt de créer un groupe d’institutions ayant le même centre d’intérêt et le même objectif, à savoir grandir ensemble et s’unir chaque fois que cela est possible pour être plus forts et plus efficaces, et créer une plateforme unique pour le Mouvement olympique mondial.

Ces sept dernières années, le réseau a contribué au marché des acquisitions ainsi qu’aux collections, échanges, coproductions, programmes éducatifs, publications et programmes. Il attire plus d’un million de visiteurs par an, chiffre qui pourrait augmenter de manière significative avec les grands projets de nouveaux musées olympiques et l’éventuelle création d’une “plateforme globale” pour atteindre non seulement les visiteurs physiques mais aussi virtuels.


Mission

Le principal objectif du Réseau des musées olympiques est de promouvoir davantage les valeurs du sport et de l’Olympisme :

1. en  partageant les informations et les meilleures pratiques;
2. en  encourageant la coopération sur des questions communes auxquelles sont confrontés les membres;
3. en  travaillant sur des projets conjoints, en particulier en ce qui concerne les expositions, les programmes éducatifs, les événements, la gestion des collections, la communication et le développement commercial;
4. en  trouvant des moyens de travailler ensemble pour améliorer l’efficacité et réaliser des économies d’échelle pour le bénéfice des membres du réseau.


Membres du Réseau des musées olympiques :
1. Le Musée Olympique, Lausanne, Suisse
2. Sportimonium, Hofstade-Zemst, Belgique
3. Musée olympique brésilien, Rio, Brésil
4. Musée des sports chinois, Beijing, République populaire de Chine
5. Musée olympique de Tianjin Dagon, Tianjin, République populaire de Chine
6. Musée olympique de Xiamen, Xiamen, République populaire de Chine
7. Mémorial Samaranch, Tianjin, République populaire de Chine
8. Museu Olímpic i de l’Esport Joan Antoni Samaranch, Barcelone, Espagne
9. Musée des sports estonien, Tartu, Estonie
10. Fondation du musée du sport, Helsinki, Finlande
11. Deutsches Sport & Olympia Museum, Cologne, Allemagne
12. Musée olympique de Thessalonique, Thessalonique, Grèce
13. Musée olympique de Séoul, Séoul, République de Corée
14. Stade olympique d’Amsterdam / Expérience olympique, Amsterdam, Pays-Bas
15. Museum of Sports and Tourism in Warsaw, Pologne
16. Musée olympique et sportif du Qatar, Doha, Qatar
17. Expérience olympique, Tel Aviv, Israël
18. Musée olympique de Nouvelle-Zélande, Wellington, Nouvelle-Zélande
19. Expérience olympique de Richmond, Richmond, Canada
20. Musée olympique norvégien, Lillehammer, Norvège
21. Musée du sport de Göteborg, Göteborg, Suède
22. Musée olympique de la Jeunesse de Singapour, Singapour


Conditions générales pour devenir membre du Réseau des musées olympiques :
1. Conformité aux règles et au code d’éthique de l’ICOM / ACOM
2. Soutien du CNO
3. Le musée doit être ouvert au public et opérationnel
4. 25 % du musée doit être consacré au Mouvement olympique

A voir également :

Collections

Pour découvrir la façon dont le patrimoine du Musée se répartit entre les différentes collections publiques ou privées.

=>

Acquisitions

Quelles sont les politiques d’acquisitions et de donations du Musée Olympique ? Cliquez ici pour en prendre connaissance.

=>