Accueil > Le CIO > L'institution

L'institution

Lorsqu’il annonce à Paris, un soir d’hiver 1892, le prochain rétablissement des Jeux Olympiques, Pierre de Coubertin est applaudi. Mais personne n’imagine alors l’ampleur du projet qui consiste à rénover les Jeux Olympiques de l’Antiquité, à nommer un comité chargé de les organiser et à créer un mouvement international. Le CIO est créé le 23 juin 1894, les Iers Jeux Olympiques modernes s’ouvrent à Athènes le 6 avril 1896 et le Mouvement olympique ne cesse de se développer depuis.

 

Le Mouvement olympique comprend les organisations, les athlètes et les autres personnes qui se soumettent à la Charte olympique. Sa composition et son organisation générale sont réglées par l’article 1 de la Charte. Le Mouvement compte trois parties constitutives:

 

  • Le CIO: l’autorité suprême du Mouvement;
  • Les Fédérations Internationales de sports (FI): ce sont des organisations internationales non gouvernementales qui administrent un ou plusieurs sports au plan mondial et qui comprennent des organisations administrant ces sports au niveau national. (Plus d'informations sur les FI).
  • Les Comités Nationaux Olympiques: ils ont pour mission de développer, promouvoir et protéger le Mouvement olympique dans leurs pays respectifs. Les CNO sont notamment les seules organisations à pouvoir sélectionner et désigner dans leur pays la ville qui peut présenter sa candidature à l’organisation des Jeux. Ils sont aussi les seuls à pouvoir envoyer des athlètes aux Jeux. (Plus d'informations sur les CNOs)

Le but du Mouvement olympique est de contribuer à bâtir un monde pacifique et meilleur en éduquant la jeunesse à pratiquer le sport sans discrimination, dans un esprit de solidarité, d’amitié et de fair-play.

 

Le Mouvement olympique se distingue également par ses nombreuses activités telles que:

  • La promotion du sport et des compétitions par le biais d’institutions sportives nationales et internationales réparties dans le monde entier.
  • La coopération avec des organisations publiques et privées pour mettre le sport au service de l’humanité.
  • L’aide au développement du sport pour tous
  • La promotion des femmes dans le sport à tous les niveaux et dans toutes les structures, afin de parvenir à l’égalité entre hommes et femmes.
  • L’opposition à toute forme d’exploitation commerciale du sport et des athlètes.
  • La lutte contre le dopage.
  • La promotion de l’éthique sportive et du fair-play.
  • La sensibilisation aux problèmes environnementaux.
  • Le soutien financier et éducatif des pays en développement au travers de la Solidarité Olympique, une institution du CIO.

La Charte Olympique est la codification des Principes fondamentaux, des Règles et des textes d'application adoptés par le Comité International Olympique (CIO). Elle régit l'organisation et le fonctionnement du Mouvement olympique et fixe les conditions de la célébration des Jeux Olympiques.

Texte intégral de la Charte olympique

"L'Olympisme est une philosophie de la vie, exaltant et combinant en un ensemble équilibré les qualités du corps, de la volonté et de l'esprit. Alliant le sport à la culture et à l'éducation, l'Olympisme se veut créateur d'un style de vie fondé sur la joie dans l'effort, la valeur éducative du bon exemple et le respect des principes éthiques fondamentaux universels."
Article 2, Principes fondamentaux, Charte Olympique