Accueil > Jeux Olympiques > Ancient Olympic Games

Jeux Olympiques de l'antiquité

Selon le mythe le plus ancien, les Jeux Olympiques seraient l'invention d'Héraclès de l'Ida, l'un des Dactyles. Selon d'autres mythes, les Jeux auraient été institués par Zeus lui-même, en mémoire de sa lutte avec Kronos pour le trône de l'Olympe. Ailleurs, l'institution des Jeux Olympiques est attribuée au demi-dieu Héraclès, qui les aurait organisés à Olympie pour honorer Zeus, après son expédition victorieuse contre Augias, roi d'Élide.

Zeus

 Zeus était considéré comme le dieu suprême du panthéon grec. Initialement adoré comme le dieu des changements climatiques, il devint rapidement le dieu de la fertilité de la terre (Zeus chtonios ou georgos), le dieu protecteur des récoltes (Zeus ktèsios) et celui de toute la famille vivant dans l’enceinte de la maison (Zeus pater). Il protégeait également les familles parentes en tant que Zeus phratrios, et la cité tout entière en tant que Zeus poliouchos. Il acquit avec le temps une souveraineté universelle, fondée sur la raison, et devint l’arbitre supérieur de la justice, réglant le destin des hommes et garantissant l’ordre moral du monde.

Héra

Sœur et épouse de Zeus, Héra faisait l’objet d’un culte répandu dans toute la Grèce, tout particulièrement important à Argos, d’où le nom d’Argeia qui lui est souvent attribué. Elle était la protectrice du mariage et du lien conjugal (Héra teleia, zygia, nympheuomenè). Homère la présente toujours avec sa double qualité d’épouse de Zeus et de déesse souveraine.

Athéna

Les anciens pensaient qu’Athéna était miraculeusement née de la tête de Zeus. Son culte avait probablement été introduit par les chefs achéens pendant la période proto-hellénique. Chez Homère, elle apparaît comme la déesse de la guerre. Elle est d’ailleurs souvent représentée avec des armes. Elle est l’homologue féminin d’Arès, dieu de la guerre, mais se range du côté de la raison dans les conflits guerriers.

Apollon

Apollon était le dieu de l’ordre moral, de la musique et, surtout, de la mantique, comme en témoigne le nombre important des oracles disséminés dans différentes régions de Grèce, dont celui de Delphes, le plus célèbre, en Phocide. Apollon est également présenté comme un dieu pastoral, qui protège les troupeaux des loups. ou encore comme celui qui protège les récoltes de fruits. Il était aussi considéré comme un dieu guérisseur.