Accueil > Sports > Canoë sprint > Canoë

Fédération Internationale de Canoë

Fédération internationale de canoë

International Canoe Federation
Adresse Maison du Sport International
Av. de Rhodanie 54
1007 Lausanne

Suisse
Téléphone +41 21 612 02 90
Fax +41 21 612 02 91
E-mail info@canoeicf.com
Site officiel http://www.canoeicf.com

Fondée avant la Seconde Guerre mondiale, l’Internationale Repräsentantschaft für Kanusport est la première fédération de canoë. Elle sera remplacée par la Fédération internationale de canoë (ICF), créée en 1946. Le canoë devient un sport olympique à part entière aux Jeux de Berlin, en 1936.

Plus courts, plus rapides

En 1924, la course en ligne est introduite au programme olympique comme sport de démonstration. Elle ne devient sport olympique qu’en 1936 avec des épreuves de canoë et de kayak. Les femmes participent aux compétitions de kayak depuis 1948. Les tendances actuelles délaissent les course longues de 5 000 m et 10 000 m, au profit de courses plus courtes de 200 m, 500 m ou 1 000 m.

Slalom et course en ligne

La Fédération Internationale de canoë (ICF) recouvre la pratique du canoë et du kayak. Les deux types d’embarcations sont utilisés dans les deux principales disciplines. La course en ligne est purement basée sur la vitesse et requiert des eaux calmes. Le slalom se pratique en eaux vives sur un parcours raide et turbulent. Les concurrents doivent négocier les portes dans une haletante course contre la montre.

John MacGregor

En dépit des origines premières du canoë, c’est un Écossais du nom de John MacGregor qui est reconnu comme le père du canoë moderne. Concepteur de sa propre embarcation, le Rob Roy (kayak de 30 kg mesurant 4 m de long et 75 cm de large), il parcourt les eaux britanniques et sillonne l’Europe entre 1864 et 1867, fondant le Royal Canoë Club en 1866. En 20 ans, la pratique du canoë devient alors incroyablement populaire partout en Europe.

Épreuves actuelles

Les épreuves se pratiquent en individuel, à deux ou à quatre. Les femmes s'affrontent sur 200 et 500 m dans des kayaks monoplaces (K1), et sur 500 m dans des kayaks biplaces (K2) et quadriplaces (K4). Les épreuves masculines se déroulent dans des kayaks monoplaces (K1) ou biplaces (K2) sur des distances de 200 et 1000 m, et dans des kayaks quadriplaces (K4) sur 1000 m. À l'heure actuelle, les épreuves de canoë sont uniquement disputées par des hommes : dans des canoës monoplaces (C1) sur 200 et 1000 m et dans des canoës biplaces (C2) sur 1000 m. Dans le slalom ne sont utilisés que le K1, le C1 et le C2 pour les hommes, et le K1 pour les femmes; toutes les épreuves se déroulent sur la même distance. Chaque parcours de slalom étant différent, une connaissance parfaite des particularités du cours d’eau est indispensable pour remporter la victoire.

Règlement sportif

Dans les courses en ligne de canoë, les concurrents évoluent dans un couloir. Les femmes ne s’affrontent qu’en kayaks. En canoë slalom, les athlètes doivent terminer la course le plus rapidement et le plus précisément possible, pour ne pas subir de pénalités sur leur temps global.