Accueil > Sports > Rugby > Equipement et Histoire

Rugby à 7 Équipement et Histoire

   

Equipement

   

Histoire

 
Le terrain

Il doit au maximum mesurer 100 mètres de long et 70 mètres de large, avec une zone d’en-but de 22 mètres de profondeur. Le terrain est divisé en plusieurs zones par des lignes dont : "la ligne de ballon mort" à l’extrémité du terrain ; "la ligne de but" ; "la ligne des 22 mètres", parallèle aux "lignes de but" ; "la ligne médiane" qui partage chaque camp et "les lignes de touche" sur les côtés. L’aire de jeu est en gazon naturel ou synthétique.

 
Les poteaux

Ils ont une hauteur minimum de 3,4 mètres et sont espacés de 5,4 mètres. La barre horizontale est à trois mètres du sol au minimum.

 
Le ballon

Le ballon de rugby est de forme ovale et mesure dans sa longueur de 28 à 30 centimètres, avec une circonférence maximale de 74 à 77 centimètres et un périmètre compris entre 58 et 62 centimètres.

 
Équipement des joueurs

Les joueurs sont autorisés à porter des chaussures à crampons, mais également des protège-tibias, des protège-chevilles, des mitaines, des épaulières, un protège-dents, un casque, un plastron pour les femmes, ainsi que des bandages ou pansements.

 
Durée de la partie

Au rugby à VII, une partie ne dure pas plus de 14 minutes, auxquelles peuvent s’ajouter le temps additionnel et les prolongations. Elle est divisée en deux mi-temps de sept minutes de jeu chacune au maximum. Exceptionnellement, la finale d’une compétition peut durer 20 minutes, plus le temps additionnel et les prolongations. Elle est alors divisée en deux mi-temps de 10 minutes de jeu chacune au maximum.

 
Nombre de joueurs

Au rugby à VII, chaque équipe dispose de sept joueurs sur le terrain, ainsi que de cinq remplaçants. Seuls trois d’entre eux peuvent entrer en jeu en cours de match.

 
Mêlées

Au rugby à VII, les mêlées se disputent entre deux lignes de trois joueurs liés entre eux. Les deux lignes entrent en contact de manière à ce que les têtes des joueurs s'imbriquent entre les épaules de ceux leur faisant face. Le tunnel ainsi formé entre les deux lignes constitue l’espace dans lequel le ballon doit être introduit par un joueur de l’équipe attaquante.

 
Essai

Un essai est marqué lorsqu’un joueur attaquant est le premier à poser le ballon à terre dans l’en-but adverse. Un essai vaut cinq points. La transformation de cet essai par un coup de pied de transformation, c'est-à-dire en passant le ballon entre les poteaux, donne deux points.

Pénalités

Un but sur pénalité (lorsqu’une faute donne droit à un coup de pied) ou sur un "drop" (coup de pied tombé) vaut trois points.