Accueil > Sports > Sports équestres / Dressage > Équipement et histoire

Sports équestres / Dressage équipement et Histoire

   

Équipement

   

Histoire

La longue et riche tradition du dressage remonte à la Grèce antique. Expression la plus poussée d’entraînement du cheval, le dressage est devenu comme un art équestre. Il est à l'origine de toutes les disciplines de l'équitation.

Formés pour la guerre

Il y a 2000 ans, les Grecs comprennent que pour survivre sur les champs de batailles, une parfaite synchronisation du cavalier et de son cheval est indispensable. Ils inventent donc le dressage, pour préparer les chevaux à la guerre. La capacité du cheval à partir au galop, à effectuer des mouvements latéraux et à changer rapidement de direction sont alors considérées comme des compétences vitales.

Le dressage moderne

À la chute de la Grèce antique, l’art de monter à cheval tombe progressivement dans l’oubli, pour réapparaître à la Renaissance. Au 18e siècle, le dressage classique atteint son apogée avec la création de l’École d’équitation espagnole en 1729, à Vienne. Cette école, mondialement connue, jette les bases de la discipline moderne. Plus récemment, l’épreuve de reprises libres en musique fait son apparition et connaît un succès sans précédent. Elle fait désormais partie intégrante du dressage et devient sport olympique à Atlanta, en 1996. La reprise libre représente le summum du dressage. Quand l’alchimie fonctionne, le résultat peut être magique !

Histoire olympique

Les sports équestres figurent au programme olympique des Jeux de 1900 à Paris, avec des épreuves de saut, puis ils sont suspendus jusqu'aux Jeux de 1912 à Stockholm. Depuis lors, ce sport fait partie du programme olympique avec une régularité remarquable.

Jusqu'en 1948, seuls les hommes prennent part aux épreuves, car les cavaliers doivent être des officiers. Cette restriction est levée en 1951, et depuis les Jeux de 1952 à Helsinki, les femmes participent avec les hommes dans des épreuves mixtes. Elles sont admises en dressage d'abord, puis progressivement dans les autres épreuves équestres.

Aux Jeux Olympiques de 2008 à Beijing, la Néerlandaise Anky van Grunsven confirme son grand talent en remportant l’or pour la troisième fois consécutive à l’épreuve individuelle de dressage. Son palmarès s’élève à huit médailles, trois d’or et cinq d’argent. Elle est rejointe par l’Allemande Isabell Werth (cinq médailles d’or et trois d’argent) et Reiner Klimke (six d’or et deux de bronze), dont le palmarès compte également huit médailles.

Découvrez le document de référence concernant les Sports Equestres.