Accueil > Sports > Cyclisme sur piste > Équipement et histoire

Cyclisme sur piste équipement et histoire

   

Équipement

   

Histoire

Dès 1870, le cyclisme sur piste en bois couverte attire les foules. Il figure au programme inaugural des Jeux Olympiques.

Piste en bois

Dès le début des années 1870, les courses sur piste attirent les foules en Angleterre. Les coureurs s’affrontent sur des pistes en bois couvertes, comparables aux vélodromes modernes. Les compétitions courues sur de telles pistes peuvent avoir lieu toute l’année. Mais il existe un bénéfice bien plus intéressant pour les promoteurs : pour suivre les épreuves, le public doit payer son entrée !

Histoire olympique

Les épreuves de cyclisme sur piste sont organisées à toutes les éditions des Jeux depuis 1896, à l’exception des Jeux de 1912 à Stockholm, où seule une épreuve sur route est courue.

Entre 1924 et 1992, la gamme des épreuves se présente généralement comme suit : vitesse, contre la montre sur un kilomètre, vitesse en tandem et poursuite par équipes. La poursuite en individuel vient enrichir le programme des Jeux Olympiques de 1964 à Tokyo, et la vitesse en tandem est supprimée après les Jeux de 1972 à Munich.

Les femmes disputent les épreuves sur piste depuis les Jeux de 1988 à Séoul, année qui voit l’apparition chez les femmes de l’épreuve de vitesse, suivie de l’épreuve de poursuite en individuel en 1992. Aux Jeux de 2000 à Sydney, plusieurs épreuves sur piste sont introduites : 500 m contre la montre pour les femmes, mais aussi Keirin, Américaine et vitesse olympique pour les hommes.