Accueil > L'Olympisme en action > Héritage olympique > L'héritage de candidature

L'héritage de candidature

   

Chicago

   

Sion

   

Lille

   

Manchester

© IOC

Bénéficier d’une candidature

 

Les sites sportifs construits ou remodelés pour la tenue des Jeux Olympiques sont parmi les legs les plus visibles d’une ville qui les a accueillis, mais il y a des villes qui ont également profité d’une candidature infructueuse à l’organisation des Jeux pour offrir de nouveaux équipements à leurs habitants qui en tirent ainsi de grands bénéfices.

Ainsi la ville de Manchester avait-elle soumis sa candidature aux Jeux Olympiques de 1996 et de 2000, lesquels furent attribués respectivement à Atlanta et Sydney. Dans le cadre de ses engagements de candidate, la grande métropole du nord de l’Angleterre avait déjà lancé la construction d’un Centre national de cyclisme et la Victoria Arena. Bien qu’elles n’aient pas eu la chance d’accueillir les Jeux, ces deux installations n’en ont pas moins été réalisées et sont depuis devenues des équipements de classe mondiale où se sont déroulées de grandes manifestations sportives internationales, comme les Jeux du Commonwealth de 2002. Elles contribuent désormais à l’économie locale et à la régénération à long terme de Manchester.

© Getty

« Ce que nous avons accompli aujourd’hui à Manchester ne l’aurait pas été sans les deux candidatures olympiques » reconnaît Eamonn O’Rourke, chef des services urbains et culturels à la municipalité de Manchester (MCC). « Cela n’aurait certes pas été possible avec la même concentration sans des délais impartis. »

Le premier site qui a ouvert est le Centre national de cyclisme, piste de cyclisme couverte avec 3 500 places, réalisé en 1994. Outre les Jeux du Commonwealth de 2002, cet équipement a également accueilli les Championnats du monde de cyclisme sur piste ainsi que nombre d’épreuves de la Coupe du monde de cyclisme sur piste de l’UCI.

Les membres du public ont également la possibilité d’utiliser quotidiennement cet espace devenu, par ailleurs, la base permanente de l’équipe de cyclisme britannique, laquelle n’a cessé de s’affirmer depuis l’ouverture du Centre national puisqu’elle a remporté 53 médailles en cyclisme sur piste aux Jeux Olympiques de 2000, 2004, 2008 et 2012.

« La présence de la piste a aidé notre organisation à centraliser ses opérations au niveau tant de l’élite que du grand public de Manchester, » souligne Ian Drake, directeur général de British Cycling. « La piste du CNC et sa disponibilité ont amené le succès des cyclistes britanniques aux Championnats et aux Jeux Olympiques. »

La Victoria Arena de Manchester, pour sa part était prévue à l’origine pour abriter la gymnastique dans le dossier de la candidature 2000. La MEN Arena, telle qu’elle est connue aujourd’hui est un équipement de 21 000 places ouvert depuis 1995 et qui est devenu l’une des salles de concert les plus fréquentées du monde, où se sont produit U2 et Beyoncé. En tout, le site accueille 100 à 150 manifestations par an dont des combats de boxe poids lourds et des matches de hockey sur glace et de basketball de haut niveau.