Beijing 2008 Coup d’œil sur les nombreux legs post-Jeux dont bénéficie Beijing

   

Héritage


L’organisation des Jeux Olympiques de 2008 est à l’origine de nombreux legs, qui touchent aux infrastructures, à l’environnement, à l’éducation et à la santé, dont Beijing est toujours bénéficiaire.

Non seulement la capitale chinoise a construit des édifices splendides, comme le stade du Nid d’oiseau et le centre aquatique du Cube d’eau, mais elle a procédé à d’immenses améliorations de son réseau de transports publics en prévision des Jeux Olympiques de 2008. Ceci est à l’origine d’un riche héritage dont jouissent à l’heure actuelle les habitants et les visiteurs.

Plusieurs grands projets ont été lancés comme la construction d’une nouvelle aérogare et d’une piste d’envol à l’aéroport international de la ville, qui ont permis à celui-ci de passer d’une fréquentation de 20 à 25 millions en 2002, à 65 à 75 millions en 2008.

Cet investissement a également conduit à une extension complète de la voirie urbaine et à la rénovation du métro, qui compte à présent plusieurs lignes supplémentaires et une liaison à grande vitesse avec Tianjin.

En tout, la capacité totale des transports publics a augmenté de 4,5 millions, ce qui a permis de réduire les embouteillages de la circulation. Par ailleurs, les autorités ont investi dans la qualité de l’air, avec le réaménagement de 60 000 chaudières à charbon, ce qui a réduit les émissions de carbone, et plus de 4 000 autobus ont été convertis au gaz naturel, plus que n’importe quelle autre ville du monde.

Des investissements ont été réalisés dans les installations de traitement des eaux usées, ce que Hans Troedsson de l’Organisation mondiale de la santé a décrit à l’époque comme « un legs à la santé publique et un bienfait à long terme pour la Chine ». Par ailleurs, 100 000 chefs cuisiniers chinois ont reçu des leçons d’hygiène alimentaire et 200 000 inspecteurs de l’alimentation ont été recrutés avec la mise en place d’un nouvel office municipal de contrôle et de prévention des maladies.

Les Jeux ont eu un effet considérable sur l’éducation. Le comité d’organisation des Jeux Olympiques à Beijing en 2008 (BOCOG), en partenariat avec le ministère de l’Education chinois et le Comité Olympique chinois, a lancé un programme d’éducation olympique qui a touché 400 millions d’élèves grâce à la reprise de cet enseignement dans les programmes scolaires de plus de 400 000 écoles. Les jeunes ont ainsi pu découvrir les valeurs olympiques, l’histoire des Jeux Olympiques, les sports au programme des Jeux et la contribution du Mouvement olympique à la paix et à l’amitié entre les peuples.

Beijing 2008 a également instauré une culture du volontariat qui n’existait pas jusqu’alors en Chine, plus de 1,1 million de personnes se sont portées volontaires pour servir durant les Jeux. Et l’attitude à l’égard des handicapés et la perception qu’a le grand public des personnes défavorisées ont fait l’objet d’un changement grâce aux Jeux. De nouvelles rampes pour fauteuils roulants dans les rues et les centres commerçants et lieux culturels ont été installées.

Quant aux désormais célèbres équipements sportifs, ils offrent également un legs à long terme. Ainsi le Cube d’eau est ouvert comme centre de loisirs, avec toboggans aquatiques, bassins à vagues et espaces bien-être. Le stade du Nid d’oiseau a accueilli diverses compétitions sportives et les Championnats du monde d’athlétisme y auront lieu en 2015.

Beijing 2008 Faits & Chiffres