Accueil > Le CIO > Commissions > Médicale > SHA

Harcèlement et abus sexuels dans le sport

   

Harcèlement

   

Abus

   

Homophobie

   

Bizutage

   

Témoignages

Qu’est-ce que l’effet spectateur ?

- L’effet spectateur est le fait d’avoir des soupçons ou de connaître des faits d’abus sexuels sur un athlète mais de ne rien faire.
- Les attitudes passives, la non-intervention, la dénégation et/ou le silence des personnes exerçant un certain pouvoir dans le sport (en particulier des "observateurs") augmente le mal psychologique dû à un harcèlement ou à un abus sexuel.
- Le manque d’action de "l'observateur" donne aussi l’impression aux victimes que les comportements d’abus et de harcèlement sexuels sont légaux et socialement acceptables et/ou que les personnes présentes dans le milieu du sport sont impuissantes et qu'elles ne peuvent ni faire entendre leur voix ni mettre fin à ces comportements.


Étude de cas « Gao »

Gao est une recrue de 18 ans de l’équipe nationale de handball. Elle est tout enthousiaste à l'idée d‘avoir été sélectionnée et elle devient rapidement membre à part entière de l’équipe, aussi bien sur le terrain qu’en dehors.

 

Les membres de l’équipe travaillent dur lors de l’entraînement d’avant-saison et sont très liés. Leur entraîneur, Ling, espère une saison réussie. La saison des tournois commence bien avec deux victoires dans les épreuves de qualification continentales pour les championnats du monde.

 

Un jour, après l’entraînement, Gao demande un entretien avec Ling dans son bureau. Gao arrive en retard, semble mal à l’aise et reste figée sur sa chaise. Elle est incapable de s’exprimer clairement. Finalement, elle commence à pleurer. Ling encourage Gao à lui dire ce qui se passe. Finalement, Gao révèle à Ling que Xhen, capitaine de l’équipe, abuse d’elle sexuellement depuis son arrivée au centre de formation.

 

Actions

Que doit faire Ling maintenant ?

 

- Rester calme
- Écouter sans poser plus de questions
- Reconnaître le courage de l’athlète d’avoir révélé les faits
- Assurer à l’athlète que ce n’est pas de sa faute
- Éviter de juger l’agresseur
- Garder un compte rendu écrit précis et factuel
- Garder le secret mais expliquer qu’elle pourra avoir à en parler à un autre adulte
 
Que faire maintenant pour Gao ?
- Les politiques et procédures de l’organisation sportive pour le bien-être des athlètes doivent être mises en œuvre.

- La déclaration de Gao doit être rapportée à l’assistante sociale, l’organisation sportive et les organismes légaux locaux (services sociaux/police).

- Elle doit être mise en relation avec une organisation externe appropriée qui lui apportera conseil et soutien.

- Elle doit être tenue informée de l’enquête et de sa progression.