Accueil > Le CIO > Candidature aux JO > À propos du processus de candidature

À propos du processus de candidature

   

Le processus

Les Jeux Olympiques constituent un projet unique et complexe, lequel offre une multitude de possibilités et d'avantages. C'est pourquoi, afin qu’une ville organise une édition des Jeux Olympiques avec succès, il lui faut consacrer de nombreuses années à la planification minutieuse et précise de son projet, en collaboration étroite avec toutes les organisations, autorités et parties prenantes concernées.

L’une des décisions les plus importantes prises par le Comité International Olympique (CIO) est l’élection de la ville hôte des Jeux Olympiques. Les Jeux sont attribués à une ville, même si certains sites peuvent se trouver en dehors de la ville hôte proprement dite. L’élection de la ville hôte se déroule sept ans avant les Jeux mais le processus de candidature est lancé dix ans avant et dure pendant une période de trois ans.

La procédure de candidature en trois ans est divisée en trois phases (chacune durant environ un an) et est régie par la Charte olympique (Règle 33 et son texte d'application) :
- Phase I : phase d'invitation
- Phase II : phase de demande de candidature
- Phase III : phase de candidature

Phase d'invitation

Avec l'adoption de l'Agenda olympique 2020, la feuille de route stratégique pour l'avenir du Mouvement olympique, le CIO a lancé une phase d'invitation, au cours de laquelle les CNO sont invités à faire part au CIO de leur intérêt pour l'organisation d'une édition des Jeux. Le CIO propose un large éventail de services aux CNO et aux villes potentiellement intéressés par une candidature. Cette aide se traduit par exemple par le partage des meilleures pratiques, la fourniture de documents, la tenue d'ateliers individuels et une assistance apportée aux villes afin qu'elles comprennent mieux les besoins des Jeux pour mettre sur pied un solide projet qui réponde parfaitement à leurs besoins de développement à long terme. La prise en compte des notions d'héritage et de durabilité commence dès le lancement de la phase d'invitation afin de veiller à ce que les Jeux jouent le rôle de catalyseurs pour un développement positif de legs tangibles et intangibles pour la ville et la région.

À l'issue de la phase d'invitation, les CNO et les villes sont invités à s'engager dans la phase de candidature  et une ville devient officiellement ville requérante.  

Phase de demande de candidature

Au cours de la phase II, les villes peaufinent leur vision et leur concept.  Le CIO met à la disposition des villes requérantes et de leur CNO tous les documents relatifs à la candidature : liste complète des obligations détaillées liées à l'organisation des Jeux, procédures et questionnaires à l'intention des villes requérantes et candidates, Charte olympique, Contrat ville hôte – y compris informations détaillées concernant la contribution du CIO à l'organisation des Jeux. Le CIO accorde une grande importance à la durabilité et à l'héritage et met l'accent sur l'utilisation maximum d'installations existantes, temporaires et démontables lorsque des besoins en matière d'héritage ne sont pas nécessaires. Le CIO organise un séminaire pour les villes requérantes afin de leur donner plus d'informations et de leur apporter son aide.

Au cours de la phase II, il est demandé aux villes requérantes de répondre à un questionnaire préparé par le CIO et de soumettre leurs réponses, rassemblées dans un dossier appelé demande de candidature, au CIO. Ce dossier de demande de candidature est ensuite étudié par un groupe de travail nommé par le CIO. Ce groupe, qui comprend des représentants de diverses composantes du Mouvement olympique telles que les Fédérations Internationales (FI), les Comités Nationaux Olympiques (CNO) et la commission des athlètes du CIO, entreprend une analyse approfondie des risques et perspectives et soumet un rapport détaillé à la commission exécutive du CIO, laquelle se charge de sélectionner les villes qui accéderont à la phase III. Les villes ainsi sélectionnées deviennent villes candidates. 

Phase de candidature

Les villes candidates sont priées de répondre au questionnaire de la troisième phase et de soumettre au CIO des plans plus détaillés, rassemblés dans un dossier de candidature (en quelque sorte le schéma directeur pour l’organisation des Jeux Olympiques). Le dossier de candidature est accompagné de garanties juridiquement contraignantes. Outre l'envoi du dossier de candidature, les villes candidates sont invitées à faire des présentations devant l'Assemblée générale de l'ACNO, les Fédérations Internationales de sport et les membres du CIO.

Le dossier de candidature et les documents qui l’accompagnent sont analysés par une commission d’évaluation du CIO qui, à l’instar du groupe de travail constitué pour la phase II, comprend également des représentants de diverses composantes du Mouvement olympique telles que les FI, les CNO et la commission des athlètes du CIO, ainsi que le Comité International Paralympique (IPC). Les villes candidates accueillent la commission d'évaluation du CIO lors de visites qui permettent aux villes de faire des présentations techniques et à la commission d'analyser les sites proposés. Ces informations techniques offrent la possibilité à la commission d'évaluation d'échanger directement avec le comité de candidature et l'aident à rédiger son rapport sur les risques et perspectives du projet olympique proposé. Ce rapport est ensuite remis à tous les membres du CIO, lesquels s'en servent pour prendre leur décision et élire la ville hôte.

Le CIO est fortement mobilisé en faveur de l'éducation et du transfert de connaissances aux villes candidates. L'un de ses objectifs principaux est de veiller à ce que les villes candidates soient le mieux informées possible afin de les aider à mettre sur pied un plan optimal pour accueillir une édition réussie des Jeux et avoir un impact positif sur la ville et la région hôtes. Dans le cadre de ce processus d'information, les villes candidates prennent part aux programmes des observateurs des Jeux Olympiques et à la séance bilan sur les Jeux Olympiques. Le programme des observateurs est un excellent moyen pour les villes d'acquérir des connaissances et une expérience sur place de ce qui se passe dans les coulisses d'une édition des Jeux Olympiques. La séance bilan leur permet quant à elle d'apprendre directement des meilleures pratiques des derniers comités d'organisation des Jeux. Outre ces programmes éducatifs, le CIO organise des ateliers avec les villes candidates, adaptés spécifiquement aux besoins de chaque ville, afin de les aider dans leur projet olympique.  

Élection de la ville hôte

À l’issue des présentations finales de chaque ville puis du rapport délivré par le président de la commission d’évaluation, les membres du CIO votent à scrutin secret pour élire la ville hôte. La ville hôte nouvellement élue signe ensuite le Contrat ville hôte avec le CIO.