Accueil > Le CIO > Candidature aux JO > À propos du processus de candidature

À propos du processus de candidature

   

Le processus

Les Jeux Olympiques constituent un projet vaste et exceptionnel; ils sont incomparables en termes de taille, d’envergure et de complexité. C’est ainsi que pour qu’une ville organise les Jeux Olympiques avec succès, il lui faut consacrer de nombreuses années de planification minutieuse et précise avec la collaboration étroite de toutes les organisations, autorités et parties prenantes concernées.

L’une des décisions les plus importantes prises par le Comité International Olympique (CIO) est l’élection de la ville hôte des Jeux Olympiques. Les Jeux sont attribués à une ville, même si certains sites peuvent se trouver en dehors de la ville hôte proprement dite. L’élection de la ville hôte se déroule sept ans avant les Jeux mais le processus de candidature est lancé neuf ans avant et dure pendant une période de deux ans. Le Comité National Olympique (CNO) du pays concerné propose au CIO le nom d’une ville, chaque CNO étant habilité à ne soumettre qu’une ville située sur son territoire. En réalité, la préparation d’une candidature olympique commence souvent bien des années auparavant au cours desquelles le CNO doit travailler dur avec les autorités municipales, régionales et nationales pour mettre sur pied son projet olympique. Dans certains cas, le CNO se livre même à son propre processus de sélection parmi plusieurs villes intéressées sur son propre territoire.

Le processus de candidature se compose de deux phases (chacune durant approximativement un  an) et est régi par la Charte olympique (Règle 33 et son texte d’application) :
- Phase une : phase de requête de candidature
- Phase deux : phase de candidature

Phase de requête de candidature

Au cours de la phase une, les villes requérantes sont priées de répondre à un questionnaire préparé par le CIO et de soumettre leurs réponses, rassemblées dans un dossier appelé demande de candidature, au CIO. Ce dossier de demande de candidature est ensuite étudié par un groupe de travail nommé par le CIO. Ce groupe, qui comprend des représentants de diverses composantes du Mouvement olympique telles que les Fédérations Internationales, les Comités Nationaux Olympiques et la commission des athlètes du CIO, entreprend une analyse approfondie des risques et soumet un rapport détaillé à la commission exécutive du CIO qui se charge de sélectionner les villes qui accéderont à la phase deux. Les villes ainsi sélectionnées deviennent villes candidates officielles. 

Phase de candidature

Les villes candidates sont priées de répondre au questionnaire de la seconde phase et de soumettre au CIO des plans beaucoup plus détaillés, rassemblés dans un dossier de candidature (en quelque sorte le schéma directeur pour l’organisation des Jeux Olympiques). Le dossier de candidature est accompagné par un nombre important de lettres de garantie juridiquement contraignantes. Les secteurs traités dans le dossier de candidature sont vastes et comprennent parmi bien d’autres le village olympique, le transport, la sécurité, l’hébergement, les sports et sites, l’environnement et le marketing.

Le dossier de candidature et les documents qui l’accompagnent sont analysés par une commission d’évaluation qui, à l’instar du groupe de travail constitué pour la phase une, comprend également des représentants de diverses composantes du Mouvement olympique telles que les Fédérations Internationales, les Comités Nationaux Olympiques et la commission des athlètes du CIO, ainsi que du Comité International Paralympique. La commission rend visite à chaque ville et rédige un rapport décisif qui analyse les risques et met en lumière les forces et faiblesses de chaque ville. Ce rapport est remis à tous les membres du CIO.

Élection de la ville hôte

Les villes candidates font un certain nombre de présentations au cours de la seconde phase du processus et leur présentation finale a lieu le jour de l’élection devant l’ensemble des membres du CIO réunis en Session. À l’issue des présentations puis du rapport délivré par le président de la commission d’évaluation, les membres du CIO procèdent au vote et élisent la ville hôte. Une fois cette décision importante prise, la ville hôte nouvellement élue signe le Contrat ville hôte avec le CIO.