Accueil > Athletes > Espace Athlètes > Coaches

Entraîneurs

 

“LES ATHLÈTES DOIVENT ÊTRE TALENTUEUX, MAIS LE TALENT SEUL NE SUFFIT PAS, ILS ONT ÉGALEMENT BESOIN DE BONS ENTRAÎNEURS”

Il n’est jamais facile de trouver un entraîneur, cela demande un certain nombre de talents et de compétences. Si vous êtes un entraîneur, ou un athlète en quête d’un entraîneur, les qualités énumérées ci-après peuvent vous aider à évaluer les forces et les faiblesses des entraîneurs et de leurs programmes d’entraînement. Il semble peu probable qu’une personne excelle dans tous les domaines, mais un bon entraîneur réunira de nombreuses qualités parmi les suivantes.

Qualités d’un bon entraîneur sportif

Un bon entraîneur est une personne positive, enthousiaste, qui vous soutient, en qui vous pouvez avoir confiance, concentrée, axée sur les résultats, compétente, observatrice, respectueuse, patiente et qui sait bien communiquer.

10 qualités clés

  1. Un bon entraîneur comprend le sport et montre l’exemple
    L’entraîneur doit être capable d’enseigner de manière efficace. Il doit avoir une compréhension approfondie du sport – des connaissances fondamentales aux tactiques et stratégies les plus avancées. L’entraîneur a pu lui-même expérimenter le sport, mais tous les anciens athlètes ne font pas de bons entraîneurs. L’entraîneur doit planifier la saison, connaître le caractère progressif de l’adaptation à l’entraînement, connaître les règles et proposer un environnement simple et structuré aux athlètes pour que ces derniers réussissent. Planifier – préparer – répéter – réaliser des performances – concourir, tels sont les principes d’un bon entraînement. Un bon entraîneur doit posséder des qualifications reconnues par un organisme régissant son sport. Un bon entraîneur n’aura pas nécessairement le plus haut niveau de qualification, mais tout entraîneur doit posséder un minimum de qualification.
  2. Un bon entraîneur a soif de connaissances / est un grand penseur / un visionnaire
    Alors qu’un bon entraîneur en sait beaucoup sur un ou plusieurs sports, il ou elle doit continuer à apprendre et à mettre en place de nouvelles techniques d’entraînement. Être à jour et informé(e) des nouvelles recherches, des nouveaux entraînements et de tout ce qui aide au processus d’entraînement, assister aux essais et aux camps d’entraînements, et demander conseil aux autres entraîneurs et aux athlètes sont autant de signes que vous êtes en présence d’un bon entraîneur. Regarder des vidéos, lire des livres et étudier des revues peuvent également être utiles. Assister à des cours sur un certain nombre de sujets tels que la psychologie sportive, la nutrition et la physiologie pratique est une bonne idée et facilement accessible pour tout entraîneur qui souhaite grandir et s’améliorer.
  3. Un bon entraîneur partage les connaissances / informe les autres
    Acquérir des connaissances est important, mais avoir assez de confiance pour partager et demander l’avis des autres, en particulier aux personnes extérieures à son sport, est une qualité essentielle. Il doit être heureux d’essayer de nouvelles choses et différentes idées afin d’améliorer ses performances. Les meilleurs entraîneurs comprennent qu’ils sont là pour informer les athlètes. La plupart des athlètes passent l’essentiel de leur temps à s’entraîner de leur côté, donc plus ils comprendront ce qu’ils font et pour quelles raisons ils le font, mieux ils s’entraîneront et pratiqueront leur sport.  
  4. Un bon entraîneur est très dynamique et mobilisateur
    Un bon entraîneur est un mobilisateur qui a une attitude positive et est enthousiaste quant à son sport et aux athlètes. Sa capacité à motiver et à inspirer est un facteur clé du succès. Faire en sorte que les athlètes croient en eux-mêmes et réussissent est beaucoup plus facile pour certains entraîneurs que pour d’autres. L’entraîneur qui sait motiver est capable de susciter la volonté de se dépasser chez ses athlètes. La motivation signifie conserver une pratique amusante, spontanée et ambitieuse du sport concerné. Lorsqu’il motive un joueur, un bon entraîneur insiste sur le fait d’essayer d’atteindre des objectifs en termes de performances, et non de résultats. Un entraîneur doit s’assurer que les athlètes comprennent qu’ils peuvent complètement contrôler leurs efforts et leur entraînement, mais ne peuvent pas contrôler ce que leur adversaire fait ou le résultat de tous les matchs. L’amusement et le plaisir sont les pierres angulaires d’un bon entraînement. 
     
  5. Un bon entraîneur connaît l’athlète, le respecte et attache beaucoup d’importance à cette relation
    Être conscient des différences de chaque athlète est un facteur important de l’excellence d’un entraîneur. Les cris, les larmes et toute autre manifestation émotionnelle peuvent fonctionner pour certains athlètes, mais avoir un effet dévastateur sur d’autres. Personnaliser la communication et la motivation pour chaque athlète est essentiel pour un bon entraînement. Faire attention aux émotions de l’athlète, à ses forces et à ses faiblesses, relève de la responsabilité d’un bon entraîneur. Comprendre que chaque athlète est différent et reçoit les informations sur l’entraînement à sa manière est déterminant pour un bon entraînement, en particulier lorsqu’il s’agit d’un sport d’équipe.  
  6. Un bon entraîneur communique et enseigne de manière efficace
    Un entraîneur efficace est un entraîneur qui communique bien, qui respire la crédibilité, la compétence, le respect et l’autorité. Un entraîneur sera capable d’expliquer ses idées de façon claire. Une bonne communication signifie établir des objectifs, commenter et renforcer les messages clés. Reconnaître les succès est également essentiel pour une bonne communication. Le langage fait intégralement partie de l’entraînement, faire en sorte que tout soit simplement et facilement compris est le signe d’un bon entraîneur.  
  7. Un bon entraîneur est à l’écoute
    L’écoute fait intégralement partie d’une communication efficace. Un entraîneur doit avoir une oreille compatissante et doit accueillir favorablement les commentaires, les questions et les idées des athlètes. Un entraîneur efficace cherchera à obtenir des informations des athlètes et à travailler dans un environnement où les athlètes sont encouragés à présenter leurs idées et suggestions à l’entraîneur. Finalement, un bon entraîneur sera flexible et se servira des commentaires du joueur pour modifier ses plans d’entraînement si nécessaire.
  8. Un bon entraîneur fait respecter la discipline, est intègre et possède un caractère fort
    Les athlètes doivent adhérer à un ensemble raisonnable de règles aussi bien sur l’aire de compétition qu’en dehors. Si ces règles ne sont pas honorées, l’entraîneur se chargera de faire respecter la discipline. La confiance entre l’athlète et l’entraîneur est d’une importance capitale en tout temps et essentielle pour un entraînement réussi – la confiance vient de la qualité des actions entreprises aussi bien par l’entraîneur que par son joueur. Un entraîneur efficace établit clairement un code de conduite et y adhère. En cas de violations des règles, la discipline doit suivre. L’expérience montre que pour que la discipline permette un changement effectif de comportement, celle-ci doit être légère, rapide et pertinente. L’entraîneur doit être intègre, croire en des valeurs et au développement personnel.
  9. Un bon entraîneur montre l’exemple avec un fort engagement et un travail acharné
    Un bon entraîneur montre l’exemple. Il adhère aux mêmes valeurs qu’il ou elle attend des athlètes. Un entraîneur qui souhaite être respecté doit lui aussi témoigner du respect. Un entraîneur qui attend de ses athlètes de rester positifs doit lui aussi avoir une attitude positive. Un entraîneur qui souhaite être écouté par ses athlètes doit lui aussi les écouter.
  10. Un bon entraîneur montre son engagement et sa passion pour le sport
    Les meilleurs entraîneurs exercent cette profession parce que c’est une passion. Outre le fait d’être fortement engagés envers le sport et le succès, les meilleurs entraîneurs montrent aussi un solide engagement pour agir dans l’intérêt des athlètes individuels. Être entraîneur est à plusieurs titres un métier 24h sur 24, 365 jours par an, car les meilleurs entraîneurs vivent, respirent et dorment pour l’entraînement. Un bon entraîneur est capable d’envisager tous les scenarii possibles, de suivre l’athlète et de l’entraîner pour qu’il donne le meilleur de lui-même lorsque la pression est à son comble.
Solutions pratiques pour trouver un bon entraîneur

1.       Prenez contact avec l’organe qui régit votre sport

  • L’organe qui régit votre sport devrait pouvoir vous donner les coordonnées des entraîneurs dans votre secteur ainsi que leurs niveaux de qualification.

2.       Rencontrez plusieurs entraîneurs dans la mesure du possible afin de les comparer

  • Rencontrez l’entraîneur. Demandez-lui comment il travaille.
  • Posez-lui beaucoup de questions – n’oubliez pas qu’il est là pour vous aider à réussir, donc vous devez savoir s’il peut vous aider dans cette entreprise.
  • Utilisez la liste des qualités susmentionnées afin d’évaluer chaque entraîneur. 
  • Notez-les sur une échelle de un à dix dans chacun des domaines. 

3.       Parlez à d’autres athlètes

  • Demandez-leur qui ils recommanderaient et pourquoi.
  • Parlez avec les athlètes entraînés par l’entraîneur que vous allez rencontrer. Demandez-leur de parler de leur expérience – en quoi ils sont bons et/ou moins bons. 

4.       Faites un essai avec l’entraîneur

  • Demandez à commencer à travailler avec l’entraîneur afin de voir comment celui-ci conçoit l’entraînement.
  • Faites un point sur votre expérience après une période donnée, par exemple un mois.

5.       Faites confiance à votre jugement

  • Votre entraîneur doit être là pour vous, et pour personne d’autre.
  • Pour réussir, vous devez entretenir une bonne relation de confiance avec votre entraîneur.
  • N’ayez pas peur de changer d’entraîneur si ça ne marche pas pour vous, même si tout le monde vous dit qu’il est le meilleur.
  • Le meilleur entraîneur est celui qui vous aide à donner le meilleur de vous-même, et pas nécessairement celui qui a aidé d’autres athlètes à donner le meilleur d’eux-mêmes.