Janica Kostelic: quatre médailles à Salt Lake Salt Lake 2002 Ski alpin femmes

 

Quelques mois avant le début des Jeux d’hiver à Salt Lake City, la skieuse croate Janica Kostelic se remettait d’une opération du genou et ses chances de seulement s’y présenter n’étaient pas grandes.

Championne de la Coupe du monde de 2001, elle aurait été la grande favorite si elle avait pu fonctionner à fond mais cette blessure après une désastreuse descente signifiait qu’elle ne pouvait que demeurer à la périphérie du succès.

Aux Jeux, toutefois, rien ne se produit comme prévu dans les têtes et, à la fin février 2002, Janica Kostelic qui venait tout juste de célébrer ses 20 ans avait inscrit son nom dans le livre des records.

Elle allait devenir la première femme à remporter quatre médailles en ski alpin à la même édition des Jeux et les trois en or étaient, en outre, un exploit sans précédent dans l’histoire de ce sport.  

Son art consommé du slalom qui la classait à part de ses rivales était l’élément clé de son succès

Elle renonça à la descente où les véloces sont reines et opta pour les courses plus techniques à Deer Valley et à Snowbasin.

Le combiné lui servit d’épreuve d’ouverture, mais des vents forts à Snowbasin obligèrent les organisateurs à en modifier le format et les séries du slalom se déroulèrent d’abord, suivies par la descente décisive.

Elle fut la plus rapide d’une seconde en slalom et, bien que poursuivie par des concurrentes plus aguerries qu’elle, elle maintint son avance. En fait elle réalisa le troisième meilleur temps à 1’’5, ce qui lui valut l’or.

Elle n’était qu’à cinq centièmes de seconde de l’or dans le super-G mais elle dut se contenter de l’argent derrière l’Italienne Daniela Ceccarelli et c’est dans le slalom qu’elle récupéra son doigté en or.

Une semaine après sa médaille d’or d’ouverture, Kostelic décrocha la timbale à sept centièmes de seconde sur la Française Laure Pequegnot.

Mais c’est pour la fin qu’elle se garda la victoire la plus fracassante. À vingt ans et en dépit de son absolue suprématie en Utah, elle n’avait jamais gagné de slalom géant en Coupe du monde.

Elle détenait une seconde de mieux sur les autres concurrentes et elle dévala la piste sinueuse de Park City avec une grâce, une vélocité et une précision époustouflantes.

L’avance de Kostelic passa à 1’’32 après sa deuxième descente et tout à sa joie elle lança son poing en l’air dans un ciel radieux en découvrant son résultat au tableau d’affichage.

Quatre ans plus tard, Kostelic défendit avec bonheur sa double médaille d’or à Turin et devint la première femme à décrocher quatre médailles d’or en ski alpin olympique.

 
   

15 moments forts

  • Patinage de vistesse sur piste courte
  • Patinage de vitesse sur piste courte
  • Hockey sur glace
  • Bob à quatre
  • Image
  • Patinage artistique
  • Ski acrobatique
  • Ski Alpin Descente
  • Patinage artistique
  • Combiné nordique
  • Luge
  • Ski alpin
  • Skeleton
  • Surf de neige half-pipe
  • Surf de neige