Accueil > Jeux Olympiques - OLD > Beijing 2008 > Calendrier > La cérémonie d’ouverture

La cérémonie d’ouverture  



L’attente de la cérémonie d’ouverture commença immédiatement dès que les Jeux Olympiques furent confiés à Beijing en 2001. Pour la superpuissance émergente c’était là l’occasion de faire valoir ses capacités  économiques et ses compétences en organisation devant plus de trois milliards de personnes dans le monde entier.

À mesure que le Stade du Nid d’oiseau passait de chantier gigantesque à l’écrin exceptionnel d’élégance et de beauté, symbole s’il en est des progrès de la Chine et scène ouverte sur le monde, l’impatience ne cessa de croître.

Les Chinois croient en la chance et notamment en la valeur superstitieuse du chiffre huit. Ainsi la décision de lancer le plus somptueux et envoûtant des spectacles à huit heures tapantes, le huitième jour du huitième mois de 2008 démontra si besoin était que les officiels ne laissaient rien au hasard.

Les milliers de spectateurs furent installés à leur place dans l’après-midi suffocante, plusieurs heures avant le début prévu de la manifestation pour prévenir toute anicroche de dernière minute due à la sécurité.

Une succession de danseurs en costumes folkloriques apparurent pour chauffer l’assistance dans le vrombissement des hélicoptères qui ne firent qu’ajouter une sensation d’excitation intense tandis que la foule présente et une audience télévisée mondiale se préparaient à être éblouies.

La lumière tomba et 2008 tambours Fou s’emparèrent du stade, avec leurs baguettes embouties d’ampoules LED, et firent résonner leur instrument, invitant la foule à un compte à rebours assourdissant.

Des écrans géants diffusèrent les images d’empreintes géantes en or foulant le panorama de Beijing et le drapeau national fut déplié par huit hommes de l’Armée populaire de libération.

Une grande partie des quatre heures qui suivirent devait devenir inoubliable. Depuis les élégants rouleaux symboles de l’invention chinoise des premières techniques d’imprimerie, déroulés au cœur du stade, à l’immense sphère en or élégamment réalisée par des danseurs défiant la gravité, en passant par les oiseaux délicats descendant des hauteurs pour souligner la beauté même du stade.

Puis ce fut le tour des délégations nationales participantes dans un défilé qui détendit joyeusement la solennité de la cérémonie. Ce fut l’occasion d’apercevoir les célébrités en tête de leur délégation, qu’il s’agisse du joueur de tennis Roger Federer menant le contingent suisse, Manu Ginobili, celui des Argentins, le Philippin Manny Pacquiao, pourtant non-participant, et fermant la marche Yao Ming, le joueur de basket-ball géant conduisant l’ample armée toute de rouge vêtue des athlètes du pays hôte.

Et comme pour toute cérémonie d’ouverture, la principale question posée fut celle de savoir qui allumerait la vasque, marquant ainsi le début des prouesses à suivre. Cette fois-ci elle s’accompagnait d’une autre interrogation : comment le réceptacle si haut perché allait-il s’embraser ?

La réponse fut à couper le souffle. Après avoir pénétré dans le stade passant dans les mains de sept personnalités chinoises, la flamme fut reprise par le célèbre gymnaste Li Ning. Tout de câbles sanglé, il s’éleva dans les airs et sembla courir le long de la toiture du stade dans une progression soulignée par un projecteur unique et suivit par une foule comme hypnotisée.

Après avoir accompli son tour du Nid d’oiseau, il fit soudain une pause et approcha la torche d’un chenal chargé de convoyer la flamme olympique vers la vasque où elle brûlerait durant les trois semaines à venir.

La mèche s’enflamma lentement puis la flamme s’élança avec précipitation au sommet de la tour pour donner le coup d’envoi des Jeux.

Aucun des spectateurs n’oubliera jamais la majesté du spectacle et la cérémonie constituera sans conteste une référence pour toutes celles qui suivront. 

 
   

43 Exploits Sportifs

  • La cérémonie d’ouverture
  • Katerina Emmons
  • Fin d’une longue attente néerlandaise pour l’or du relais
  • Salukvadze et Pederina saluées pour leur geste d’amitié
  • Tir à l'arc : la domination coréenne se poursuit
  • Dans un relais scintillant, les Australiennes s’imposent aux Américaines
  • Première médaille d'or individuelle pour l'Inde
  • Coughlin empêche de nouveau Coventry de s’imposer
  • Benjamin Boukpeti
  • Phelps réécrit le livre des records olympiques
  • Triplé de Stephanie Rice dans le relais 4 x 200 m
  • Première médaille d’or chinoise en gymnastique féminine
  • Britta Steffen achève son retour par un doublé en or
  • Andrunache apparait derrière l'ombre d'Ignat
  • Le quatre sans barreur britannique poursuit dans le sillage de Redgrave
  • Bolt électrifie à lui seul le stade du Bird Nest
  • Roger Federer
  • La doyenne du tennis de table
  • Guo illumine le Water Cube
  • Zagunis mène la nette victoire de l'équipe américaine au sabre
  • Rafael Nadal
  • Fraser mène loin la Jamaïque
  • Rebecca Romero
  • Le revenant Taylor remporte un second titre aux haies
  • Lezak sidérant met Phelps en piste pour ses huit médailles d’or
  • Hoy rejoint les géants du cyclisme
  • Liukin sur les pas de son père
  • Dawn Harper décroche l’or et Lolo Jones, le cœur brisé, rappelle Devers à Barcelone
  • Les mains diligentes du CIO mènent Nikpai à la médaille de bronze
  • Bolt bat le record légendaire de Johnson
  • Victorieuses en softball, les Japonaises ébranlent les États-Unis
  • Chausson et Strombergs décrochent les premières médailles d’or du BMX
  • Campbell - Brown
  • Parfaites, Kerri Walsh et Misty May-Treanor brillent sur le sable
  • Le quatuor jamaicain pulvérise le record du monde
  • Steve Hooker
  • Hellebaut tient la dragée haute face à Vlasic
  • La Corée bouscule Cuba au terme du baseball olympique
  • Une ambiance de fête sur fond de tombée de rideau
  • La Hongrie réalise un magnifique coup du chapeau au water-polo
  • Puissant barrage français devant les farouches Islandais
  • Gymnastique rythmique
  • Les Etats-Unis renouent avec le basket