Accueil > Actualités > ACTUALITES LONDRES 2012 > Les volontaires de Sotchi font leur apprentissage à Londres avec les Artisans des Jeux

LONDRES 2012

Options

Les volontaires de Sotchi font leur apprentissage à Londres avec les Artisans des Jeux

Sochi volunteers learning from London Games Makers
©Sochi 2014

12/08/2012

Olympic.org a rencontré Ksenia Fedorova, volontaire de Sotchi 2014 qui explique ici comment son expérience avec les Artisans des Jeux va l’aider à mettre en forme le programme des volontaires des Jeux Olympiques d’hiver de 2014.

Q. Qu’avez-vous fait durant les Jeux ?
R. Je fais partie de l’équipe des volontaires de Sotchi. Nous sommes environ 80 volontaires ici originaires de divers centres de volontaires de toute la Russie. Nous faisons partie des volontaires réguliers et nous occupons diverses fonctions, ce qui nous permet d’explorer les Jeux et d’avoir une expérience d’Artisans des Jeux. Nous pouvons ainsi en tirer des connaissances qui nous serons utiles à notre retour en Russie pour préparer les Jeux d’hiver à Sotchi en 2014.

Q. Vous avez trouvé cela excitant d’être choisie comme volontaire de Londres 2012 ?
R. Au début, je ne pouvais y croire ! Nous avons eu beaucoup de réunions en Russie avant les Jeux pour nous préparer et faire connaissance, et nous étions vraiment très excités quand nous sommes finalement arrivés à Londres. Nous étions tout souriants, car nous étions si heureux ! Pour la plupart d’entre nous c’était notre première expérience à des Jeux Olympiques. C’était donc comme la réalisation d’un rêve.

Q. Quels ont été les grands moments de ces Jeux pour vous ?
R. Pour moi, quelques-uns des meilleurs moments ont été au travail, quand nous aidions les gens. J’étais au Centre de presse principal avec l’équipe des services linguistiques et j’ai collaboré avec des journalistes d’un grand nombre de pays, pas seulement de Russie. Quand je les assistais, je me rendais compte de l’utilité de ma fonction et qu’ils en étaient contents. Parmi les autres temps forts, je me souviens de la conférence de presse d’athlètes russes qui avaient gagné une médaille de bronze et j’ai servi d’interprète. Tout le monde me regardait et j’étais tellement fière d’être à leurs côtés, d’être là. Néanmoins le meilleur moment pour moi c’est probablement un soir où, dans le train en rentrant du travail, une femme que je n’avais jamais vue a remarqué que j’étais une volontaire, et elle m’a remerciée de tout le travail que nous faisions. C’était tellement étonnant et si inattendu. J’ai raconté ça à tous mes amis après.

Q. Quelles leçons Sotchi 2014 peut-il tirer du programme des volontaires de Londres ?
R. Nous pouvons en tirer beaucoup de leçons. Il y a beaucoup de monde, et donc nous pouvons en apprendre énormément sur la manière de faire travailler ensemble tous les volontaires et comment les préparer avec le programme de formation.

Q. Pensez-vous que le programme des volontaires de Sotchi 2014 aura une influence positive sur la société russe ?
R. Oui naturellement, à présent en Russie, il existe plus de 25 centres de volontaires. Ils ont été créés dans le cadre du mouvement des volontaires lancé en vue de Sotchi 2014. De plus en plus de personnes se rendent compte que les Jeux approchent et qu’elles peuvent aussi se porter volontaires pour les Jeux. Et il ne s’agit pas seulement des jeunes. Les personnes plus âgées souhaitent y prendre part également. Je pense que cela va accroître le nombre de ceux qui sont intéressés par le volontariat. Le public va voir que c’est plaisant et que cela fait énormément de bien. Notre expérience ici a donné l’exemple et mes amis m’ont même demandé comment ils pouvaient devenir volontaires eux aussi.

Q. Après votre expérience à Londres, qu’attendez-vous de Sotchi 2014 ?
R. Je suis plus impatiente que jamais. L’une des choses les plus importantes pour moi est de me servir de mon expérience à Londres à l’avenir. Au cours de la cérémonie d’ouverture nous nous sommes rendu compte qu’il ne restait plus que deux ans avant le tour de Sotchi et bientôt j’enseignerai à d’autres volontaires comment être un bon Artisan des Jeux. Donc non seulement je suis impatiente de voir les Jeux à Sotchi mais je planifie également ce qu’il nous faudra faire en fonction de mon expérience à Londres.

Découvrez les dernières photos

  • Madness au Stade Olympique

    Londres 2012 - Le groupe britannique Madness ("folie..") interprète son tube de 1982, "Our House" durant la Cérémonie de clôture au Stade Olympique, le 12 août 2012.

  • Le saxophoniste volant

    Londres 2012 - Le saxophoniste du groupe Madness joue son solo suspendu à un filin, volant à travers le Stade Olympique durant la Cérémonie de clôture le 12 août 2012.

  • Ray Davies des Kinks chante "Waterloo Sunset"

    Londres 2012 - Ray Davies, chanteur et auteur-compositeur du groupe britannique The Kinks, chante sa célèbre chanson de 1967, "Waterloo Sunset", véritable lettre d'amour adressée à la ville de Londres, lors de la Cérémonie de clôture au Stade Olympique le 12 août 2012.

  • Acrobates sur les toîts de Londres

    Londres 2012 - Acrobates, danseurs et interpètes font le spectacle sur les toîts de Londres, au Stade Olympique, le 12 août 2012 lors de la Cérémonie de clôture.

  • Les Kaiser Chiefs arrivent en scooter

    Londres 2012 - Les scooters britanniques du milieu des années 1960, symboles de la culture "mod", amènent Ricky Wilson jusqu'à la scène pour l'interprétation avec les Kaiser Chiefs de la chanson des Who "Pinball Wizzard", lors de la Cérémonie de clôture au Stade Olympique, le 12 août 2012.

  • Reconnaissance pour la mode britannique à la Cérémonie de clôture

    Londres 2012 - Alors que le tube de David Bowie "Fashion" est diffusé dans le Stade Olympique, le défilé des mannequins offre une image de la haute-couture britannique au public de la Cérémonie de clôture, le 12 août 2012.

À LA UNE